Monaco Ferreira Carrasco Toure
Monaco Ferreira Carrasco Toure | AFP-VALERY HACHE

Monaco, une victoire pour retrouver la L1

Publié le , modifié le

En cas de victoire lundi lors de la dernière rencontre de la 34e journée de Ligue 2 à Sedan, relégable, Monaco mettra un terme à deux saisons en enfer pour retrouver officiellement l'élite du football français en août.

Les résultats de Caen (2-2 à domicile face à Dijon) samedi, et d'Angers (défaite 3-0 à Nîmes) vendredi, ont donné le sourire à Claudio Ranieri, dont l'équipe possède 10 points d'avance sur les Normands, 4e de Ligue 2. Avec une victoire dans les Ardennes, Monaco ne pourrait donc mathématiquement plus être rejoint. "C'est vrai que Sedan est proche de Reims, où il y a du bon champagne, sourit l'entraîneur italien du club de la Principauté. Mais avant de penser à cela, il faut gagner".

Dans le camp d'en face, malgré un avenir économique incertain, ce n'est pas la soupe à la grimace sportivement, avec une seule défaite lors des six derniers matches. Mais Sedan a pris trop de retard avant mars et se retrouve avec avec six points de retard sur le maintien, ce qui ressemble à un gouffre. Ranieri s'attend donc à une opposition délicate. "Les matches passent, dit-il. Pour Sedan, ce sera l'une des dernières opportunités d'aller chercher le maintien. Je suis donc curieux de voir comment mes joueurs vont se comporter. Durant la semaine, j'ai vu de bonnes attitudes à l'entraînement. On
sera prêt pour le combat. Mais on sait que ce n'est pas toujours suffisant pour obtenir le résultat que l'on recherche".

Objectif: titre

Pour l'emporter, il pourra compter sur un quatuor offensif jeune et en grande forme actuellement. Ocampos, Ferreira Carrasco, Dirar et Germain, alignés ensemble depuis deux rencontres, ont démontré leur complémentarité à Auxerre (2-0) et face à Clermont (4-0). "Avec Ocampos et Dirar, on s'entend bien, précise Yannick Ferreira Carrasco, 19 ans et révélation belge de la saison monégasque. On possède le même style de jeu. On a des consignes tactiques mais sur le plan offensif, on est libre. On permute beaucoup". Ranieri confirme: "Je demande toujours que les joueurs soient très impliqués dans une bonne organisation. Mais je veux aussi de la fantaisie offensive".

D'ailleurs, Lucas Ocampos, jeune Argentin de 18 ans, recrue phare de l'été dernier (11 M EUR) commence progressivement à montrer l'étendue de ses capacités. "Après un premier mois où tout avait été extraordinaire pour lui à son arrivée, la suite a été très difficile, explique Ranieri. Il a beaucoup souffert. Aujourd'hui, après avoir perdu 3 ou 4 kilos, il est bien meilleur et plus impliqué dans le jeu dans sa globalité". Pour viser la victoire qui permettrait à Monaco de toucher son Graal, le technicien pourra également compter sur quelques joueurs d'expérience, capables de rappeler à la jeunesse monégasque que rien n'est encore totalement acquis.

"Le moindre relâchement peut se payer cash, conclut ainsi Carl Medjani, défenseur central qui, dans sa carrière, a déjà connu une montée avec Ajaccio. Ce n'est que nous-mêmes qui pouvons nous empêcher de monter. Et ce serait une faute professionnelle de ne pas y parvenir. Mais notre objectif va plus loin. C'est le titre".

AFP