monaco joie
Les Monégasques espèrent bien connaître la même ferveur à Paris | AFP

Monaco à une victoire de la montée en L1

Publié le , modifié le

Monaco, qui bute sur la remontée en L1 depuis plusieurs semaines, a désormais complètement son sort entre les mains puisqu'une simple victoire samedi contre Caen lors de la 35e journée de L2 lui offrira son sésame.

A quatre journées de la fin, l'ASM compte en effet dix points d'avance sur les Normands, actuellement 4e, et qui restent sur cinq nuls d'affilée. Si Angers, 5e avec 56 points, perd contre Laval (15) et que Nîmes, 6e avec 57, ne gagne pas à Châteauroux (14e), Monaco peut même se contenter d'un nul. "Je ne pense pas à la montée, je pense au titre final, a toutefois annoncé Claudio Ranieri, l'entraîneur de l'ASM. Pour Monaco, monter, c'est naturel. Mais gagner le titre donnerait quelque chose de plus." 

"Caen jouera de la même façon que d'habitude, a-t-il encore prévenu. Avec cinq défenseurs, quatre milieux et un seul attaquant. C'est la meilleure défense. On possède la meilleure attaque. Ce sera difficile pour eux aussi." "Cela fait plus de quatre mois que l'on ne perd pas, relativise toutefois son défenseur Giorgios Tzavellas qui prêche pour sa paroisse. D'ici la fin de la saison, l'objectif est de ne pas perdre et de prendre la place de meilleure défense du championnat." Dernier occupant du podium et peu à l'aise hors de ses bases avec cinq défaites lors de ses six derniers déplacements, Guingamp n'a lui que deux points de plus que Caen avant son déplacement à Arles (13e).

Nantes peut faire une belle opération, lundi

"Face à Istres (défaite 2-0), on a fait des cadeaux et on a manqué d'intensité et d'engagement en première mi-temps, a ainsi noté le technicien breton Jocelyn Gourvennec. Nous sommes maintenant dans un moment où il faut répondre présent." Enfin, le dauphin nantais, à quatre points du leader et avec quatre longueurs de marge sur son plus proche poursuivant, peut se rapprocher un peu plus de la L1 s'il l'emporte lundi contre Clermont (17e). "On a 97% de chance de monter", pronostique ainsi le milieu Lucas Deaux. Le défenseur Papy Djilobodji va même encore plus loin en déclarant: "Si on gagne, il ne restera plus qu'à faire un résultat à Caen. Et on pourra ensuite aller prendre le soleil à Istres, aller à la plage une heure avant le match..." 

AFP