Duel entre Bajrami (Monaco) et Guerriero (Châteauroux)
Duel entre Bajrami (Monaco) et Guerriero (Châteauroux) | ERIC DULIERE

Monaco reprend les commandes

Publié le , modifié le

L'AS Monaco a repris la tête du classement de la Ligue 2 malgré son match nul et vierge contre une vaillante équipe de Châteauroux, en clôture de la 10e journée. La Berrichonne aura résisté toute la rencontre aux assauts adverses. Les Monégasques peuvent regretter quatre ou cinq occasions franches, mais la meilleure défense a donc pris le pas sur la meilleure attaque.

La première grosse occasion survenait à la 12e minute. Sur un contre rondement mené par les joueurs de Châteauroux, Tainmont tirait sur le petit filet extérieur du but de Subasic. Monaco réagissait : Carrasco débordait sur l'aile droite et centrait fort devant le but, mais c'est un défenseur castelroussin qui dégageait en corner (19e). Carrasco se mettait de nouveau en évidence quelques minutes plus tard, mais son tir puissant du gauche passait nettement à côté. A la demi-heure de jeu, Jeannot s'enflammait en tentant une reprise de volée qui passait nettement au dessus alors qu'il pouvait s'avancer vers la cage adverse. Châteauroux continuait de résister à l'ogre monégasque. Peu avant la pause, Subasic stoppait superbement une nouvelle tentative de Jeannot (43e).

Germain manque la balle de match

Dès l'entame de la seconde période, Monaco accélérait : Valère Germain trouvait le poteau adverse sur une reprise écrasée du gauche (51e). Dans la foulée, Ibrahima Touré faisait passer un frisson dans la surface des joueurs de l'Indre, sans conséquence au tableau d'affichage. Puis Bajrami, pourtant idéalement placé pour tirer, préférait temporiser alors qu'il entrait dans la surface de réparation. Les hommes de Didier Tholot essayaient bien de ressortir, mais ils ne parvenaient plus à se créer d'occasions nettes. Et les Rouge et Blanc continuaient de pousser très fort. Ils trouvaient le poteau sur un corner tiré par Germain, puis la parade de Milliera sur un tir de loin qui prenait la direction de la lucarne (73e). Juste après, le coup de boule de Wolf passait un poil au dessus de la barre transversale.

Milliera sauvait de nouveau Châteauroux sur un tir percutant signé Carrasco repris ensuite par Touré –en position de hors-jeu- sur le poteau (81e). C'était de plus en plus chaud pour Châteauroux sous les yeux du Prince Albert. A quatre minutes de la fin, Ocampos voyait sa frappe puissante déviée par un défenseur adverse frôler la cage castelroussine. Les joueurs de Claudio Ranieri prenaient tous les risques pour déstabiliser la forteresse dressée dans le camp d'en face. A la 90e, Germain manquait la balle de match sur une reprise de la tête à bout portant. Il était dit que l'ASM ne marquerait pas ce lundi (0-0).