Noël Le Graët
Noël Le Graët, président de la FFF | AFP - FRANCK FIFE

Monaco-FFF : le conflit qui valait 200 millions d'euros

Publié le , modifié le

L'AS Monaco , quasiment assurée de monter en Ligue 1 la saison prochaine, a annoncé dimanche son intention de porter en justice le litige qui l'oppose aux instances dirigeantes du football français dans le dossier de la délocalisation de son siège social.

Sous la pression de plusieurs clubs de l'élite, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé fin mars d'obliger le club monégasque à s'installer en France dans un souci d'équité fiscale. Cette décision a ouvert un conflit entre les deux parties, le club estimant qu'un tel déménagement menacerait directement sa survie. Monaco  relate dans un communiqué publié dimanche sur son site internet une rencontre qui aurait eu lieu vendredi entre Noël le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), et le président du club, Dmitry Rybolovlev.

"Une demande totalement inacceptable"

"Lors de cette entrevue, M. Le Graët, agissant pour le compte de la FFF et de la LFP, a réclamé au club monégasque une somme de 200 millions d'euros pour mettre fin au conflit actuel sans avoir à délocaliser son siège en France", précise le club dans son communiqué. "La position du club est très claire, l'ASM FC considère qu'une telle demande est totalement inacceptable."
"L'ASM FC, après consultation de ses conseils juridiques, n'a pas d'autre choix que d'intenter une action en justice afin d'obtenir un règlement judiciaire du litige", ajoute l'AS Monaco  sans préciser quelle instance elle comptait poursuivre.

"Dans le cadre de ce procès, l'ASM FC réclamera à la LFP l'annulation de la décision ainsi que des dommages et intérêts  comme compensation des pertes financières et commerciales subies suite à la décision du 21 mars dernier." Depuis sa reprise en main par l'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev à l'hiver 2011-2012, le club a déployé des moyens importants pour retrouver le plus vite possible la Ligue 1 après deux saisons à l'échelon inférieur. A trois journées de la fin, les Monégasques, leaders de leur championnat, comptent huit points d'avance sur le quatrième et le cinquième, respectivement Caen et Angers, les trois premiers étant promis à la montée dans l'élite.

Reuters