Lens et Dijon face à face en Ligue 2
Dijon et Lens, deux prétendants à la remontée en Ligue 1 | PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Monaco et Dijon dans les temps

Publié le , modifié le

Après quatre journées de Ligue 2, on commence à y voir un peu plus clair sur les prétendants à la remontée dans l'élite. Les anciens pensionnaires de L1, Monaco et Dijon en tête, ont annoncé la couleur. En bas de tableau, Tours et Sedan sont au plus mal.

Monaco n'est plus à sa place

L'arrivée des investisseurs russes en milieu de saison dernière a remis l'AS Monaco dans le positif. Et pas qu'au niveau financier. Avec Marco Simone, le club monégasque avait frôlé la remontée en Ligue 1 après vingt dernières journées de champion. Mais l'ASM partait de trop loin. Avec Claudio Ranieri aux commandes, les Rouges et Blancs n'ont pas perdu leur dynamique. Après quatre matches, ils ont engrangé trois succès et un nul. Si on ajoute une qualification au 1er tour de la Coupe de la Ligue (1-1, 6 t.a.b à 5 à Nîmes), c'est quasiment le carton plein. Monaco se veut dominateur et prépare activement son retour en L1 avec la signature du jeune espoir Argentin Ocampos pour 16 millions d'euros. C'est sûr, le Rocher ne joue plus dans la même cour que les autres équipes du purgatoire. Attention à ne pas se voir trop beau…

Ils veulent revoir la L1

Si l'ASM bloque une place dans l'ascenseur, il n'en restera plus que deux pour les autres. Et les candidats ne manquent pas. Parmi eux, beaucoup d'anciens acteurs de Ligue 1. Dijon (2e, 10 pts) et Lens (6e, 6 pts), qui ont fait nul 1-1 vendredi, sont dans le coup. Pour la quatrième année consécutive en Ligue 2, Nantes (3e, 8 pts) semble enfin avoir trouvé la stabilité et a parfaitement débuté son championnat par deux victoires sur les voisins tourangeaux (0-2) et lavallois (3-1). Il reste aux Canaris à tenir la distance sans couac. Pas simple. Pour Caen et Auxerre, passée la déception de la descente, il va falloir s'adapter aux exigences de la L2. Les Icaunais (3e, 8 pts) l'ont appris lundi face au Mans (défaite 3-1). Le Stade Malherbe (5e, 7 pts) semble lui avoir lancé sa saison vendredi contre Clermont (4-0).

Tours et Sedan au plus mal

Dans cette Ligue 2 où deux clubs n'ont jamais vu l'élite, le Gazélec Ajaccio et Clermont Foot, certains sont descendus bien bas. C'est le cas de Tours et Sedan qui se partagent les deux dernières places du classement (Le FCT est 20e à cause d'une plus mauvaise différence de buts, -7 contre -3, ndlr). Rien ne va plus à Tours qui luttait il y a peu pour la remontée. Les jours de l'entraîneur allemand Peter Zeidler sont même comptés et il pourrait être provisoirement remplacé dans les heures qui viennent par le directeur du centre de formation Bernard Blaquart. Ches les promus, on ne fanfaronne pas. Hormis Niort, 11e, on est englué en bas de tableau, Nîmes et Ajaccio sont respectivement 16e et 18e. Le but est de ne pas décrocher du ventre mou. Mais la saison est encore longue et le mercato n'est pas terminé.