Marco Simone et ses joueurs
Marco Simone et ses joueurs | AFP

Monaco en a-t-il les moyens ?

Publié le , modifié le

Le club de la Principauté doit impérativement redresser la situation dans laquelle il s'est embarqué, et cela commence par un bon résultat face à une solide équipe de Bastia. La nomination du binôme Marco Simone-Jean Petit en lieu et place de Laurent Banide sera-t-elle suffisante pour faire sortir le club de la zone rouge? C'est un coup de poker qu'ont tenté les dirigeants monégasques, avant cette 7e journée de L2 qui verra notamment le leader, Reims, jouer à Laval.

Quatre mois après une déjà bien amère relégation, se retrouver 18e du classement de Ligue 2 n'était pas du goût des dirigeants monégasques. En évinçant Laurent Banide, l'ASM espère piquer au vif ses joueurs qui n'ont pour le moment toujours pas remporté le moindre match. Mais le pari est risqué. Donner les rênes de l'équipe à un entraîneur débutant - Marco Simone- n'est pas forcément le plus judicieux. D'où la présence à ses côtés de Jean Petit, 61 ans, et qui a été adjoint de plusieurs entraîneur monégasques (Wenger, Tigana, Puel et Deschamps)...  "J'ai dit aux joueurs que je ne suis pas encore un entraîneur", a indiqué Simone. "Je débute, ils le savent, il ne sert à rien de mentir. Je vais beaucoup apprendre à leurs côtés ces prochains mois, mais j'ai aussi des idées et des convictions à faire valoir pour les aider à retrouver la confiance". Et il en faudra de la confiance, face à une équipe de Bastia qui joue pour le moment les premiers rôles, après trois victoires, un nul et deux défaites.

Parmi les autres rencontres, le leader rémois se rend sur le terrain de Laval. Reims qui possède trois points d'avance sur ses premiers poursuivants, Clermont, et Le Havre, espère confirmer l'efficacité de son attaque, la deuxième du championnat. Paradoxalement la meilleure attaque ne se trouve pas du côté des leaders. Avec 11 buts inscrits et 9 encaissés, Angers est un peu la curiosité de ce championnat de Ligue 2. Après avoir justement corrigé Monaco lors de la dernière journée (3-1), les Angevins espèrent bien trouver une certaine stabilité défensive face à la lanterne rouge, Amiens. Cette 7e journée se poursuit samedi avec Clermont-Châteauroux, et se termine par Le Mans-Metz.

Romain Bonte