Caen Metz Kanté Lejeune
Le Messin Kevin Lejeune s'impose à Caen | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Metz surprend Caen

Publié le , modifié le

Metz a réussi un bon coup en allant s'imposer (2-0) contre le cours du jeu, lundi à Caen, dans le dernier match de la 5e journée de Ligue 2. Les Normands ont de quoi être frustrés puisqu'ils se sont offerts plusieurs occasions qu'ils n'ont pas su convertir, avant de se faire piéger sur deux contres. Caen a laissé passer l'occasion de monter sur le podium, ce dont profite Metz qui revient à la 3e place à la hauteur de Tours et Clermont

C'est une véritable leçon de réalisme qu'ont donné les Lorrains aux joueurs du Stade Malherbe. Car après une première période équilibrée, menée tambour battant, au terme de laquelle ils ont laissé passer leur première grosse occasion dans la dernière minute, les Caennais ont dominé les débats en deuxième mi-temps, mais se sont montrés maladroits dans le dernier geste, ou se sont heurtés à M'Fa, le gardien messin très inspiré. 

Les hommes de Cartier ont surtout joué sans complexes au stade d'Ornano, en montrant de belles séquences notamment dans les vingt premières minutes avant que Caen ne mette la main sur le match. Idéalement servi par un Kante virevoltant et techniquement performant, Autret aurait pu donner l'avantage aux Malherbistes juste avant la pause, mais sa reprise face au gardien adverse passait à côté de la cage.

Après la pause, les Caennais ont beaucoup poussé toujours avec Kante, mais aussi Autret, Rothen, Duhamel et surtout Kodjia, qui ont plusieurs fois été tout près d'ouvrir le score, mais lorsque la défense messine ne venait pas suppléer M'Fa, les Caennais échouaient eux-mêmes par maladresse.

Finalement, les Messins en profitaient pour s'engouffrer dans les contres qui leur étaient donnés. Sur leur première occasion de la 2e période, ils trouvaient la faille par l'expérimenté Fauvergue reprenant un ballon repoussé de la main par le gardien Perquis après une tête d Ngbakoto. Puis ils doublaient la mise, sur un ballon rapidement récupéré au milieu et bien exploité par Sakho qui trompait le gardien normand.    

 

Christian Grégoire