Apre duel entre Istres et Lens
Apre duel entre Istres et Lens | PHOTOPQR/LA PROVENCE ;Bruno SOUILLARD

Metz champion, Lens presque en L1

Publié le , modifié le

Metz a assuré son titre de champion de France de Ligue 2 en allant s'imposer 1-0 à Troyes mardi lors de la 36e journée. La situation s'est sérieusement décantée pour la montée, puisque Lens qui est allé faire exploser Istres (6-1) rejoint Caen vainqueur la veille à Brest (1-0). En revanche, Nancy battu à Laval (1-0) et Niort, tenu en échec à Créteil (1-1) n'ont plus guère de marge de manoeuvres pour espérer accrocher une place sur le podium. En fin de tableau, Istres est très mal en point. Laval et Nîmes respirent un peu, mais rien n'est encore fait pour le maintien.

Le Sacre de Metz

Le FC Metz , qui avait déjà validé son billet pour  la Ligue 1 depuis quinze jours, n'avait besoin que d'un point pour être sacré. Les Lorrains, qui ont réalisé une saison très réussie, avec vingt victoires au compteur, ont fait mieux en allant gagner à Troyes, grâce à un but d'Eduardo à l'heure de jeu. C'est donc avec le titre de champion de France que Metz retrouvera l'élite sept ans après l'avoir quittée. "C'est une grande fierté ce soir, a confié Albert Cartier. Nous sommes fiers pour tout le peuple messin.  Ce retour à haut niveau, c'est le fruit de beaucoup de travail. Mais ce n'est  pas un aboutissement. Comme je l'avais annoncé à mon président à mon arrivée,  mon projet était de faire remonter le FC Metz, puis de le maintenir en L1. Le  premier objectifs a été atteint, un peu plus vite que prévu. Les joueurs le  doivent à leur bonne attitude face au travail".

Deux autres places restent à prendre sur le podium et pour l'accession. Caen s'est replacé et compte encore un match de retard à disputer contre Nîmes. Lens qui n'a pas fait de détail à Istres, avec notamment deux doublés de Nomenjanahary et Salli, a également soigné son goal-average. Pour le Stade Malherbe comme pour les Lensois, un seul point suffit pour assurer la montée. C'est dire si la tâche est compliquée pour Nancy et pour Niort qui devront gagner leurs deux prochains matches en espérant que Caen ou Lens n'en gagne plus un.
Quant à Angers, battu sur sa pelouse par Nîmes (3-2) les illusions étaient mortes depuis la semaine précédente.     

Chaud derrière ! 

Du coup, ce sont les Nîmois qui en ont profité. Dans la lutte pour le maintien, ce succès des Gardois avec notamment un doublé d'Omrani leur permet de garder la tête hors de l'eau, juste devant la zone rouge, où Istres s'enfonce et d'où Auxerre n'est pas sorti malgré une victoire sur Le Havre (2-1). Laval s'en est provisoirement éloigné mais la lutte s'annonce brûlante jusqu'au bout puisque ce sont désormais quatre équipes qui se tiennent en deux points, après la défaite de Châteauroux à Dijon

Le classement de la L2

Christian Grégoire