Luzenac: le syndicat des joueurs soutient la décision de la LFP

Luzenac: le syndicat des joueurs soutient la décision de la LFP

Publié le , modifié le

Le président du syndicat des joueurs (UNFP) Philippe Piat a défendu vendredi la décision de la LFP d'interdire la montée de Luzenac en Ligue 2 en raison d'un stade non conforme aux normes de sécurité.

"Au Conseil d'administration de la LFP, j'ai voté parmi les derniers. 23  voix s'étaient déjà prononcées contre l'accession de Luzenac en Ligue 2. J'aurais pu jouer les francs-tireurs à peu de frais, mais je ne l'ai pas fait  par respect du droit et des règlements: les éléments du dossier étaient suffisamment clairs, et il n'était pas possible d'agir autrement. L'unanimité en témoigne", explique M. Piat dans un communiqué.

Réuni "en urgence" vendredi matin, le conseil d'administration de la Ligue a refusé à l'unanimité de ses 24 membres l'accession de Luzenac en L2 "car ce club ne dispose pas d'un stade répondant aux normes réglementaires de  sécurité", ni à Foix, ni au stade Ernest-Wallon, choisi comme enceinte de repli.

"Ne pas se tromper de cible"

"Pour jouer au stade Ernest-Wallon, à Toulouse, un stade de rugby, un sport qui n'a pas la même réglementation en terme de sécurité, notamment pour le  public, Luzenac devait procéder à des travaux de mise aux normes de la  sécurité, ce qui n'a jamais été fait. La sécurité est un principe sur lequel, dans le football professionnel français, on ne transige pas", poursuit M. Piat. Le président de l'UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels) précise également que "les dirigeants ariégeois ont été dans l'incapacité de  fournir l'accord écrit leur permettant de disputer leurs rencontres à  Ernest-Wallon".

Philippe Piat demande ainsi aux joueurs de "ne pas se tromper de cible". "Ce n'est pas contre la LFP, et encore moins contre l'UNFP que les joueurs doivent, aujourd'hui, nourrir quelque acrimonies, indique-t-il. Eux aussi ont  été trompés et baladés depuis de longues semaines: qu'ils demandent donc à leurs dirigeants de leur fournir l'accord écrit pour un stade répondant aux  normes, quel qu'il soit, accord signé que nous, au sein du CA de LFP, nous avons vainement attendu."

AFP