Luzenac: Le CNOSF rend un avis défavorable

Luzenac: Le CNOSF rend un avis défavorable

Publié le , modifié le

Selon une source proche du dossier, le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) aurait rendu un avis défavorable concernant la montée de Luzenac en Ligue 2. Déjà mis au piquet par la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion), le club ariégeois prend un nouveau coup sur la casquette. Seul le tribunal administratif peut désormais venir à son secours.

Les affaires se compliquent pour Luzenac. Interdit de montée en Ligue 2 par la DNCG, le club ariégeois comptait sur le CNOSF pour raviver l'espoir. Venu plaider la cause du LAP devant un conciliateur en compagnie de Me Bertrand, avocat spécialisé en Droit du sport, le président Jérôme Ducros a échoué à le convaincre, selon une source proche du dossier. A la sortie de son audience vendredi, ce dernier était pourtant optimiste: "Le commentaire du conciliateur a été très encourageant à notre égard". Pas suffisant pour qu'il prenne le parti du club, mis au ban par la DNCG pour un déficit de 800.000 euros.

S'il n'est que consultatif, l'avis de l'organe dirigé par Denis Masseglia aurait pu faire pencher la balance s'il avait été favorable. Quoiqu'il arrive, la décision finale serait revenue à la LFP et la FFF, qui auraient pu ne pas en tenir compte. Dès lors, le tribunal administratif reste l'ultime recours pour espérer accéder à l'antichambre de l'élite du football français. "Nous irons gagner s'il le faut devant le tribunal administratif de Toulouse dès la semaine prochaine", déclarait Me Bertrand en fin de semaine dernière. Sans l'appui du CNOSF, cette démarche semble d'autant plus périlleuse. 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot