Ligue 2 : Sochaux maintenu en appel en L2 par le gendarme financier du foot

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
FC Sochaux

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le club de Sochaux, initialement rétrogradé administrativement en National 1, a eu gain de cause en appel et a été réintégré en Ligue 2 pour la prochaine saison par la commission d'appel du gendarme financier du football français (DNCG), a indiqué lundi la FFF.

Après avoir acquis son maintien sportif sur le terrain en finissant à la 16e place de Ligue 2, le club Sochalien avait été rétrogradé administrativement, tout comme Nancy,  en National 1. En appel, la DNCG a décidé de les laisser réintégrer le second échelon national. Le club sera tout de même soumis à "une mesure d'encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations (transferts) budgétées au titre de la saison 2019-2020", précise la Fédération française de football dans son communiqué.

C'est un transfert officialisé vendredi qui a sans doute fait pencher la balance en faveur du club doubiste. L'Inter Milan a en effet recruté ce jour là le jeune milieu français Lucien Agoumé, éléments du FC Sochaux: une bonne nouvelle pour les finances du club sochalien. Le joueur de 17 ans, capitaine de l'équipe de France U17, s'est engagé pour trois ans avec l'Inter, qualifié pour la prochaine Ligue des champions, et ce transfert doit rapporter une somme avoisinant 4,5 millions d'euros à son club formateur, selon la presse.
 

Valse des dirigeants

Enfin une éclaircie dans un ciel noirci par une valse des dirigeants peu lisible. L'ancien président du FC Sochaux-Montbéliard, l'homme d'affaires hongkongais Li Wing Sang, a été récemment déclaré en faillite personnelle et contraint de céder les rênes de Tech Pro Technology, société qui avait racheté en 2015 le club à Peugeot.  Il a été remplacé le 3 mai par Frédéric Dong Bo, mais Li Wing Sang continuait à se dire "general manager", ce que la direction contestait... Mais l'essentiel est là: Sochaux recevra donc bien Caen le 26 juillet pour la reprise de la L2. Tout comme Nancy, qui accueillera Orléans, le même jour. 

AFP