Ligue 2 Le Havre Quevilly - Rouen
Alexandre Bonnet (Le Havre) face au joueur de Quevilly | AFP - Emmanuel Lelaidier

Ligue 2 : Satisfaction à Nîmes, incidents au Havre

Publié le

Dans la course à la montée, les Nîmois profitent des résultats de leurs adversaires directs, pour signer la bonne opération de la soirée avec leur victoire face à Valenciennes (1-0), vendredi lors de la 31e journée de Ligue 2. Dans le même temps, des dizaines de supporters du Havre ont envahi la pelouse après la défaite de leur équipe à domicile contre Quevilly-Rouen (0-2).

Tandis que, l'AC Ajaccio est le seul autre candidat à la ligue 1 à avoir gagné, après son succès dans les derniers instants face à Clermont (2 - 1). La surprise de la soirée est signée de la lanterne rouge, Tours, qui s'impose face à Lorient (2-1).

Tandis que Quevilly-Rouen (19e) est allé l'emporter au Havre (0-2). Ils se rapprochent au classement de Bourg-en-Bresse, qui a perdu à Auxerre (3-1). Les autres rencontres se sont toutes soldées par un match nul. Brest a été tenu en échec à Orléans (1-1), le Paris FC n'a pas réussi à marquer contre le GFC Ajaccio (0-0) et Niort et Sochaux se sont quittés sur un score de 1-1. 

Des supporters du Havre envahissent la pelouse après la défaite contre Quevilly-Rouen

Des spectateurs sont descendus des virages sur la pelouse du stade Océane en courant vers le tunnel des vestiaires, mais sans s'en prendre aux joueurs, déjà rentrés.   Une première tentative d'envahissement avait été contenue par les stadiers après le but du 2-0 des Rouennais, en fin de rencontre (85e) par Yannick Mamilonne, et avait retardé de quelques minutes l'engagement du ballon. Cette défaite face au modeste rival de Normandie, avant-dernier du Championnat, a certainement scellé les chances de remontée du Havre, qui ambitionne de voir la Ligue 1 mais végète après cette soirée à la 9e place de L2.

Le club havrais risque désormais une sanction de la Ligue de football professionnel, pour des incidents qui rappellent ceux intervenus à Lille le 10 mars. Des supporters du Losc avaient pénétré sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy après le nul de leurs favoris contre Montpellier en Ligue 1 (1-1), criant "si on descend, on vous descend". Le club nordiste a été sanctionné d'un match à domicile à huis clos, en attendant d'éventuelles sanctions supplémentaires par la Commission de discipline du 5 avril.
 

France tv sport @francetvsport