La joie du Brestois Gaëtan Charbonnier face à la détresse de Moreira (Lorient)
La joie du Brestois Gaëtan Charbonnier face à la détresse de Moreira (Lorient) | MAXPPP - PQR - LE TELEGRAMME - NICOLAS CREACH

Ligue 2 - Lorient, réduit à 9, perd très gros à Brest

Publié le , modifié le

L'ultime rencontre comptant pour la 33e journée de Ligue 2 a été un vrai cauchemar pour les Lorientais, dans le derby breton à Brest. Les hommes de Mickaël Landreau ont bu la tasse, en s'inclinant (3-0) et en terminant à 9 après l'expulsion de Wissa (39e pour un 2e carton jaune) et de Cabot (80e). Au lieu de conforter leur 4e place, les Merlus voient les Brestois revenir à deux points, grâce aux buts de Charbonnier (25e), Berthomier (46e) et Butin (87e).

Il y a des soirées où rien ne tourne rond. Lorient a vécu ce calvaire au stade Francis-Le Blé de Brest. C'est presque le plus mauvais moment, s'il existe de bons moments pour vivre cela. Dans ce derby breton, les Merlus ont perdu l'occasion de rêver d'une montée directe en Ligue 1. Ils ont aussi perdu dans les grandes largeurs un derby, los de leur plus lourde défaite de la saison. Et enfin, ils ont compliqué leur avenir en perdant deux joueurs offensifs (Wissa et Cabot), automatiquement suspendus après leur carton rouge.

Yoane Wissa, averti très tôt (4e), avait échappé à un second avertissement quelques secondes avant, malgré la pression mise par les Brestois sur l'arbitre. Mais il na pas échappé à la sanction ultime, juste après. Trop tôt après la faute précédente. Et alors qu'il était entré en jeu quelques minutes avant, Jimmy Cabot lui-aussi commis l'irréparable, alors que le score était déjà de (2-0).

Pour Brest, c'est tout le contraire. Tout a tourné à l'avantage de l'équipe locale: un contre favorable pour amener à l'ouverture du score de Charbonnier (25e), une mauvaise passe d'un Lorientais dans sa surface pour le deuxième but de Berthomier (46e), et enfin une perte de balle à l'entrée de la surface pour le troisième but de Butin (87e). Dans le jeu, Brest a dominé les débâts. Ce n'est donc pas un hold-up. Et cette victoire relance la formation de Jean-Marc Furlan dans la lutte pour le barrage d'accession.

La réaction des Brestois

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze