Lens en pleine déprime
Lens en pleine déprime | PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Ligue 2 : Lens s'enfonce dans la crise

Publié le , modifié le

L'effet Eric Sikora n'a pas encore eu lieu à Lens qui s'est incliné 2-0 à Orléans en clôture de la 5e journée de Ligue 2. Les Nordistes, 41 millions d'euros de budget et plus gros budget de L2, enregistrent leur 5e défaite et occupent la 19e place du classement, Tours ayant une moins bonne différence de buts. Tout l'inverse de l'USO qui grimpe au 5e rang à deux points du leader havrais.

Le mal est bien profond. Le limogeage d'Alain Casanova, remplacé par Eric Sikora, n'a pas provoqué de déclic dans les têtes lensoises. Il faut s'inquiéter car les deux prochains rendez-vous face à des équipes en forme - contre Lorient et à Valenciennes - n'incitent pas à l'optimisme, tant les Lensois, en manque de confiance, ont étalé leurs défaillances face à des Orléanais en réussite (5e, 10 pts). Défense gruyère (12 buts encaissés, la pire de Ligue 2), milieu dominé, attaque timide (1 tir cadré)... Les Sang et Or n'ont pas été au niveau. Ils ont même livré une première période "indigne d'une équipe professionnelle" d'après Clément Chantôme, interrogé à la pause par Canal+ Sport.

L'ancien joueur du Paris-SG, de retour de blessure, a étrenné sa première titularisation de la saison, tout comme le gardien Nicolas Douchez et les jeunes Enzo Ebosse et Mounir Chouiar. Avec ces nouvelles têtes, et en laissant John Bostock sur le banc, Sikora a bien tenté de secouer son groupe. Mais ses espoirs ont été vite douchés. Après cinq minutes, Pierre Bouby expédiait un coup franc aux trente mètres au pied du poteau gauche de Douchez - imparable (1-0, 5e).

Le jeu simple des Orléanais a fait merveille face à la défense hésitante des Lensois. Après un une-deux avec un coéquipier, Arthur Gomis a été grossièrement fauché par Alvaro Lemos dans la surface de réparation: si le penalty tiré par Karim Ziani a été arrêté par le portier lensois, Denis Will Poha a bien suivi pour faire le break (2-0, 28e). Trois minutes plus tard, un deuxième penalty aurait pu être sifflé après le tacle mal maîtrisé d'Ebosse sur Ferris N'Gome (31e). Après la pause, Lens a poussé, mais sans se montrer menaçant, sauf sur une tête au-dessus d'Ivan Lendric (51e) et sur un tir d'Abdellah Zoubir (81e) - la première, et seule, frappe cadrée du Racing. Au cours du week-end, les deux leaders du Championnat, Le Havre et Reims, ont été battus pour la première fois de la saison, respectivement à Nîmes (1-0) et à Lorient (2-1).

francetv sport @francetvsport