Ligue 2 : Lens décroche sa première victoire face à Quevilly

Ligue 2 : Lens décroche sa première victoire face à Quevilly

Publié le , modifié le

Lens a mis fin à sa série de sept défaites consécutives, en l'emportant (2-0) face à Quevilly-Rouen lundi en ouverture de la 8e journée de Ligue 2. Le match a basculé après la pause, lorsque les Lensois ont enfin appuyé sur l'accélérateur pour mettre la pression sur une équipe normande qui a fait preuve de naïveté défensive, et a subi au fil des minutes. Grâce à ce succès, les Sang et Or éteignent la crise qui couvait à Lens.

L'essentiel est sauf pour les Lensois qui jouaient gros devant le public mécontent de Bollaert, qui a vertement grondé. Malgré cette tension, les joueurs de Sikora livrés à eux-mêmes dans une ambiance délétère ont trouvé les ressources pour prendre le dessus à l'issue d'une seconde mi-temps bien meilleure que la première. et ne se sont pas reroquevillés. Au contraire, ils ont mis de l'intensité face à des promus sans complexes qui ont n'ont pas fermé le jeu. Mais les Normands ont tout de même subi. Les Lensois se sont créés deux grosses occasions par Zoubir et Lopez dont les frappes se sont écrasées sur les poteaux. Les Nordistes se sont aussi heurtés au gardien normand Hartock, qui a aussi sauvé deux grosses opportunités. 

Après une première période insipide, sans véritable mainmise de la part de son équipe, Sikora a modifé son schéma tactique.Même sous la menace des contres normands, les Sang et Or poursuivaient leur travail de sape. Et le jeune Bellegarde délivrait le stade d'une frappe aux vingt mètres légèrement déviée (1-0, 69). La tension, palpable, ne quittait pas des Artésiens partagés entre leur volonté d'enfoncer le clou et celle de préserver leur cage. Finalement, et après un carton rouge reçu par Diarra,Maazou marquait dans les arrêts de jeu (90+2) et validait ce premier succès lensois.

VIDEO. Il fallait stopper l'hémorragie  

Réactions:

Eric Sikora (entraîneur du RC Lens): "Nous attendions cela depuis un moment, même si nous n'étions pas loin sur les deux derniers matches. C'était une rencontre compliquée, nous avons buté en première période sur une équipe bien en place. Nous avons changé la tactique en deuxième période en passant à deux attaquants. La réussite tourne un peu. Mais j'espère que c'est le début d'une série. Je suis content pour les joueurs, c'est un contexte compliqué. Nous ne nous attendions pas à cette atmosphère. Mais si nous l'avons, c'est que nous la méritons. Nous avons gagné, certes, mais ce n'est pas pour ça que nous sommes devenus les meilleurs du monde, bien au contraire. Cela doit nous servir de base. Dans le vestiaire ? C'est un grand +ouf+ de soulagement. Les joueurs sont dans la difficulté depuis un moment, mais leur état d'esprit est très bon. Ça leur a permis de ne pas craquer."

Emmanuel Da Costa (entraîneur de Quevilly-Rouen): "On a fait mieux que résister. C'est beaucoup de déception car en deuxième mi-temps, nous n'avons pas été bons. On a manqué de malice, de sérénité et nous perdons ce match. Lens a accéléré en début de deuxième période. Mais pas après. Le match ne bascule pas à ce moment-là. Il y a beaucoup de regrets. Les joueurs méritaient beaucoup mieux. Au moins un nul. C'est comme ça. Nous étions venus pour continuer la spirale positive, en termes de résultat. Malheureusement, aujourd'hui, nous repartons bredouilles car nous avons mal géré cette deuxième période. Le contexte ? Non, c'est un tout. Les garçons doivent rendre une copie parfaite défensivement et tactiquement pour continuer à espérer et rester dans le match. Nous avons aussi eu des occasions pour ouvrir le score."

francetv sport @francetvsport