Nancy Paris FC Pedretti Grange 022016
Benoit Pedretti (Nancy) face à Romain Grange (Paris FC) | MaxPPP - L'Est Républicain

Ligue 2 : Dijon piétine et voit revenir Nancy

Publié le , modifié le

Nancy, difficile vainqueur du Paris FC (3-2), lanterne rouge de la Ligue 2, est revenu à un point du leader Dijon, tenu en échec à Laval (2-2), vendredi lors de la 27e journée du championnat. Derrière le duo de tête, le Red Star, vainqueur à Brest 1 à 0 a mis pied sur le podium, mettant la pression sur Metz, qui joue à Nîmes lundi soir. Les Franciliens disposent de trois points d'avance sur les Mosellans.

Avec 53 points, Dijon piétine mais reste en tête de la L2, avec une avance  de 10 points sur le 4e, Metz, à onze journées de la fin de la saison. Les Dijonnais avaient pourtant tout pour passer une soirée agréable en Mayenne: deux buts d'avance grâce à des réalisations de Frédéric Sammaritano sur penalty (26e), et de Christopher Jullien (31e), une supériorité numérique  dès la 21e minute, après l'exclusion du capitaine lavalois Anthony Gonçalves, et un adversaire qui n'avait plus marqué depuis le 15 janvier. Mais les hommes d'Olivier Dall'Oglio ont donné le bâton pour se faire battre en laissant les Orange revenir en l'espace de trois minutes par Malik Couturier (48e), et Rachid Alioui (51e).

Le Paris FC termine à neuf contre onze

Le scenario de la rencontre à Nancy sur la pelouse de Marcel-Picot a été tout aussi incroyable, avec des exclusions, des penalties, un retournement de situation et des Nancéiens qui ont sauvé la mise de peu. Pour le PFC, lanterne rouge de L2 et qui voit le National se rapprocher à grand pas (18 points, soit 7 de moins que Nîmes, premier non relégable), l'issue de la rencontre a toutefois de quoi laisser des regrets. Les Parisiens ont en effet ouvert le score par Romain Grange, transformant un penalty à la 40e minute. Réduits à 10 après l'exclusion de Hervé Libohy  juste avant la pause, ils ont toutefois doublé la mise par Cheick Fatamady Diarra (53e). 

Mais le tournant du match s'est déroulé à la 55e minute, avec l'accrochage  de Medhi-Tahrat Jean sur le milieu nancéien Antony Robic: après un temps d'hésitation, l'arbitre a désigné le point de penalty et sorti le carton rouge. A neuf contre onze, le déséquilibre était trop flagrant pour les Parisiens. Les Nancéiens sont revenus à hauteur par Robic, qui s'est fait justice lui-même en inscrivant le penalty (59e), puis avec Junior Dale (64e). Et c'est l'inusable Youssouf Hadji qui a offert la victoire aux Lorrains à un quart d'heure de la fin de la rencontre.

AFP