Omar Daf
Omar Daf | AFP

Ligue 2 : Au courage, Sochaux ralentit Metz

Publié le , modifié le

Barragiste de Ligue 2, le FC Sochaux-Montbéliard a décroché un point important en vue du maintien sur la pelouse du leader, le FC Metz, lundi soir, en clôture de la 28e journée (1-1). Rafa Navarro a répondu à l’ouverture du score d’Habib Diallo sur penalty, alors que les Doubistes étaient réduits à dix suite à l’expulsion de Sofiane Daham.

Sochaux galère, mais Sochaux s’accroche. Au cœur d’une saison chaotique, marquée par la négligence de sa direction, le FCSM est parvenu à redresser la tête, lundi soir, en clôture de la 28e journée de Ligue 2. Une semaine après la claque reçue à domicile face à l’AS Nancy-Lorraine (0-4), les hommes d’Omar Daf sont parvenus à tenir en échec le leader messin sur sa pelouse (1-1). Réduits à dix à l’heure de jeu, les Doubistes ont fait preuve de courage pour revenir au score et décrocher un point important en vue du maintien. Invaincu depuis le 5 février dernier, le FC Metz poursuit sa belle série, mais perd un peu de terrain sur son dauphin, le Stade Brestois.

Dans un match vivant, où le FC Metz a globalement dominé les débats, Sochaux a fait preuve de caractère, chose que le club franc-comtois n’a que trop peu l’habitude de démontrer cette saison en Ligue 2. Acculés par les offensives messines, les Sochaliens – bien organisés – ont résisté en première période, tout en s’offrant quelques situations intéressantes en contre. Très actif sur son côté droit, le jeune Lucien Agoumé, qui fait saliver les plus grandes écuries d’Europe à seulement 17 ans, a illustré à lui seul la détermination sochalienne.

Une histoire de penaltys

Mais une fois n’est pas coutume, Sochaux est de nouveau retombé dans ses travers en seconde période. Auteur d’une vilaine semelle sur un joueur messin, Sofiane Daham a logiquement reçu un deuxième jaune synonyme d’expulsion. Une énième pour les jaune et bleus cette saison. À 10 contre 11, les coéquipiers de Yoann Mollo, intéressant lundi soir, ont eu bien plus de mal à résister. Ils se sont fait punir 8 minutes plus tard, sur un penalty provoqué par une main de Ruiz dans la surface. Habib Diallo s’est chargé de le transformer. Son 18e but de la saison.

Courageux, le FCSM a ensuite puisé dans ses ressources pour porter le danger sur la cage d’Oukidja. Une détermination payante, puisque sur un coup franc bien tiré par Mollo, Boye a levé sa main de manière assez incompréhensible, provoquant un nouveau penalty dans ce match. Rafa Navarro ne s’est pas fait prier pour le transformer, permettant aux siens d’égaliser assez miraculeusement. Un point trop important pour Sochaux, qui a tenu dans les derniers instants, malgré les crampes de Mollo. Au classement Sochaux reste barragiste mais réenclenche une spirale positive, tandis que Metz garde une avance confortable en tête de la Ligue 2.