Tours Cetout Julien 04 2010
Le défenseur de Tours Julien Cetout | AFP - Fred Tanneau

Les leaders font du surplace

Publié le , modifié le

A l'image des autres leaders de Ligue 2 à la veille de cette 10e journée de championnat, Nantes et Tours se sont neutralisés (0-0) vendredi soir au stade de la Beaujoire. Dans les autres matchs : Le Havre et Sedan n'ont pas réussi à se départager (1-1), tout comme Troyes et Boulogne-sur-Mer. Grenoble a encore sombré. Pas de changement en tête du classement.

Le choc de la 10e journée de Ligue 2 opposait Nantes et Tours, deux équipes aux trajectoires opposées. Alors que Tours marquait le pas depuis trois journées et autant de matchs nuls, les Canaries semblaient avoir retrouvé de l'allant en remontant vers les sommets du classement. Des fortunes diverses, mais même envie en entrant sur le terrain : celle de faire plier l'adversaire. A ce jeu là, profitant du soutient des 14 000 spectateurs de La Beaujoire, Nantes entrait mieux dans le match en se procurant la première occasion nette dès la 5e minute, sur corner. La formation de Bernard Gentili confirmait ainsi sa belle embellie depuis trois matchs.

Accentuant leur pression, face à une équipe tourangelle asphyxiée, les Canaries manquaient la première balle de but à la 16e min, après un raid de Djordjevic. Malheureusement l'avant-centre voyait sa frappe du gauche quasiment à bout portant s'envoler.
Après un premier quart d'heure la tête dans l'eau, l'équipe d'Indre et Loire allait retrouver des couleurs par l'intermédiaire de Buengo. Mais l'Angolais voyait sa reprise instantanée au point de pénalty manquer le cadre. S'ensuivit une période euphorique pour Tours même si Kevin Lejeune (28e et 45e) voyait ses tentatives échouer. Mi-temps (0-0).

Au retour des vestiaires, le match ne se débloquait pas pour autant. Les deux formations, pourtant très offensives, ne parvenaient pas à trouver le chemin des filets. En fin de match, Nantes aurait pu arracher la victoire sur une très belle frappe excentrée de Djordjevic mais Thuram, le portier tourangeau, veillait au grain. La formation tourangelle enregistre son quatrième match nul consécutif mais reste tout de même co-leader de Ligue 2.

Dans le même temps, le Havre et Sedan ont terminé la rencontre sans se départager (1-1). Les Havrais pensaient pourtant avoir fait le plus dur avec l'ouverture du score de Jovial (21e) avant que les Ardennais recollent au score grâce à Eudeline (32e).

Tout nouveaux leader après leur succès face à Dijon (1-0) lors de la 9e journée, les Troyens ont réussi le match nul (1-1) face à Boulogne, qui jouait en Ligue 1 la saison dernière et reste la dernière équipe invaincue cette saison en L2. Metz, pour sa part, 18e de Ligue 2 avant ce match s'est offert un vrai bol d'air en dominant Dijon (3-1). Laval a encore un peu plus enfoncé Grenoble dans les profondeurs du classement en s'imposant (3-0). La bonne opération de la soirée revient à Châteauroux, qui s'est imposé à  Vannes (1-0) et s'approche donc encore un peu plus du podium (4e à égalité de  points avec Sedan).

Les déclarations :

Julien Cardy (milieu défensif et capitaine de Tours) : On ne se satisfait pas de vraiment de ce match, même si c'est un bon point à l'extérieur. Avec les nuls on avance, mais on avance lentement, il faudra confirmer à domicile. On a fait un match solide, en retrouvant un collectif, avec une équipe solidaire et des joueurs qui font des efforts les uns pour les autres.