José Pasqualetti
José Pasqualetti | Maxppp -Le Télégramme - Patrick Tellier

L'entraîneur de Nîmes Pasqualetti démissionne

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Nîmes, José Pasqualetti, a annoncé samedi sa démission pour raisons personnelles à son président Christian Perdrier, à l'issue de la victoire de son équipe (0-0, 5-4 t.a.b) à Frontignan, lors du 7e tour de Coupe de France. Le Nîmes Olympique traverse une période de crise permanente depuis maintenant un an, et stagne à la dernière place de la Ligue 2, après avoir écopé d'une pénalité de huit points pour son implication dans une affaire de matches présumés truqués en 2013-14.

"José Pasqualetti était au bout du rouleau. Il n'y avait aucune tension, ni  avec son staff, ni avec son effectif, mais il avait envie d'arrêter, il ne se sentait plus suffisamment fort moralement et physiquement pour emmener Nîmes Olympique jusqu'à la trêve...Cela me surprend, mais c'est une démission d'homme, a déclaré le président gardois.

Pasqualetti, 59 ans, originaire de Bastia, ancien joueur de Bastia, Montpellier, Lyon, devenu devenu entraîneur d'Ajaccio (L1 et  L2), de Sedan (L1 et L2) puis d'Istres (L2), était arrivé à Nîmes en juin 2014, et il a dû gérer la crise. Hakim Malek, jusque-là entraîneur adjoint, dirigera l'équipe à Valenciennes mardi en match en retard de la 15e  journée de L2. 

Christian Grégoire