Le public du Stade Felix-Bollaert à Lens
Le public du Stade Felix-Bollaert à Lens | Denis Charlet / AFP

Lens : L'hommage poignant du Stade Felix-Bollaert à Daniel Leclercq

Publié le , modifié le

Le Racing Club de Lens et son public ont rendu un hommage magnifique à Daniel Leclercq, l'ancien joueur et entraîneur des Sang-et-Or, décédé vendredi. En amont de la rencontre de Ligue 2 contre Sochaux, plusieurs minutes de silence ont eu lieu en tribunes pendant l'échauffement. Une séquence remplie d'émotion, rendue encore plus belle par la victoire fleuve des Lensois (4-0).

La ferveur du public lensois n'est plus à prouver depuis de nombreuses années. Alors, quand les Sang-et-Or perdent l'un des leurs, l'émotion n'en est que plus glaçante dans cette terre de football. Le Racing Club de Lens a rendu hommage à son ancien entraîneur Daniel Leclercq, décédé vendredi d'une embolie pulmonaire à l'âge de 70 ans, avant la rencontre de Ligue 2 samedi face à Sochaux. Dans un contexte autant chargé en chagrin, les supporters ont répondu présents en réalisant près de quatre minutes de silence pendant l’avant-match, dans une ambiance pesante. Frissons garantis.

Les joueurs se sont échauffés en portant un t-shirt à l’effigie du Druide, qui avait emmené le RCL au titre de champion de France en 1998 et au sacre en Coupe de la Ligue la saison suivante. L’effectif lensois est allé distribuer ces tenues au premier rang des travées du Stade Felix-Bollaert, alors que le public s’était lui aussi vu offrir ces t-shirts sur leurs sièges. Une gerbe de fleurs a ensuite été déposée par le président lensois Gervais Martel, grand ami de Leclercq et par Daniel Sikora, ancien joueur du « Druide », juste devant le siège qu’il occupait alors que le banc nordiste.

Malgré un contexte aussi lourd, les joueurs de l’Artois n’ont pas été emportés par l’émotion et ont rapidement ouvert le score par l'intermédiaire de Simon Banza, d'une magnifique tête croisée (16e). Puis, bien aidés par leur supériorité numérique à la suite d'une grosse semelle de Christophe Diedhiou sur le ventre de Clément Michelin, les Sang et Or ont doublé la mise juste avant la mi-temps grâce à un penalty frappé plein axe par Florian Sotoca (45e+2). Galvanisés par l’événement, les Lensois ont alors poussé au retour des vestiaires pour offrir un beau moment de joie aux supporters de Bollaert. Pari réussi. D'un but de renard, Guillaume Gillet a très vite enfoncé le clou (48e) avant que Massadio Haïdara ne vienne parachever la belle prestation collective de son équipe d'un tir du droit (88e) pour hisser Lens tout en haut du classement de Ligue 2. Comme un clin d'oeil en direction de Daniel Leclerq, qui aurait certainement aimé voir cela. 

à voir aussi Ligue 2: Lorient prend provisoirement la tête, Paris FC et Chambly se rebellent Ligue 2: Lorient prend provisoirement la tête, Paris FC et Chambly se rebellent
France tv sport francetvsport