Lens : Gervais Martel annonce une réunion ce soir concernant l'avenir d'Alain Casanova

Lens : Gervais Martel annonce une réunion ce soir concernant l'avenir d'Alain Casanova

Publié le , modifié le

Le président du RC Lens Gervais Martel a annoncé samedi qu'une réunion concernant l'avenir de l'entraîneur Alain Casanova se tiendrait "ce soir", mais qu'il faudrait "attendre quelques heures pour avoir une décision définitive". Lens, qui a enregistré samedi face à Brest sa 4e défaite en quatre matches de L2 (2-4), a en plus dû faire face au mécontentement de ses supporteurs qui ont envahi le terrain, provoquant l'interruption de la rencontre pendant une quinzaine de minutes.

Quel est votre sentiment après cette quatrième défaite en quatre matches ?
Gervais Martel : "Je suis extrêmement triste, la déception n'est le monopole de personne. Force est de constater qu'on a tout loupé depuis le début de la saison. C'est un début de saison qui est catastrophique, c'est évidemment une situation très perturbante. On réfléchit à cela depuis plusieurs matches et on travaille (pour trouver des solutions) avec les gens au club et en liaison avec notre actionnaire. On a quatre défaites, voilà la réalité. Il faut qu'on se bouge le cul."

Allez-vous démettre de ses fonctions l'entraîneur Alain Casanova ?
G.M. :
"Dans la précipitation, on ne va pas annoncer ou prendre des décisions ce soir. La réflexion se fait toujours avec notre actionnaire. Les séparations, si elles doivent se faire, se font dans le respect des individus. On a une réunion ce soir et il faudra attendre quelques heures pour avoir une décision définitive. Ça va mériter une réflexion, mais les décisions à chaud sont souvent idiotes. La situation est très préoccupante pour lui, mais surtout pour le club. La chose la plus importante c'est le RC Lens. Personne n'est irremplaçable, le sujet n'est pas là. Il faut redresser le club."

Que pensez-vous du comportement des supporters qui ont envahi la pelouse ?
G.M. :
 "Je le regrette et j'en suis désolé pour l'image de mon club. Je n'excuse pas, mais je comprends. Il ne fallait pas s'attendre à ce que les gens viennent nous voir avec des fleurs et des bonbons... Mais c'est regrettable, car ça va certainement causer un préjudice au club. Dieu merci le match a réussi à aller à son terme, c'est la seule note positive. Sinon, cela aurait été catastrophique. Les supporters ont eu la bonne idée de quitter le stade pour ne pas que les choses s'enveniment. C'est un moindre mal."

AFP