Lens et Dijon face à face en Ligue 2
Dijon et Lens, deux prétendants à la remontée en Ligue 1 | PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Lens défie Monaco

Publié le , modifié le

Si l'AS Monaco affiche clairement son objectif de remonter en Ligue 1 en mai prochain, le RC Lens réfrène un peu ses ambitions, faute de moyens. Les Artésiens restent toutefois des outsiders aux dents longues dans la course au podium. Ils savent qu'un succès sur l'ogre monégasque servirait leur dessein. L'autre affiche de cette 8e journée met aux prises Le Havre et Nantes, vendredi soir également.

Monaco à la relance ! Après un début de saison très convaincant, le septuple champion de France semble marquer le pas à l'approche de l'automne. La défaite au Havre a été suivie par un match nul (1-1) face au leader dijonnais. L'entraîneur, le roué Claudio Ranieri, sait que le chemin sera long et semé d'embûches mais il a averti ses hommes qu'il serait malvenu de poursuivre trop longtemps cette série de matches sans victoire. Surtout avec un effectif composé de joueurs qui ont coûté parfois très chers (Ndinga, Ocampos). Les partenaires d'Ibrahima Touré savent qu'un déplacement à Felix-Bollaert n'est jamais une sinécure quelque soit le contexte. Et il sera particulier, du moins en début de rencontre.

Les supporteurs de Lens, qui avaient déjà observé une grève des encouragements de 30 minutes contre Dijon le 17 août, ont en effet appelé à boycotter les dix premières minutes du match pour se plaindre des rencontres programmées à 18h45. "Nous avons décidé de marquer notre solidarité envers tous ceux que la LFP et BeIN SPORT (chaîne qui diffuse les matches, NDLR) priveront encore de stade ce soir là", indique dans un communiqué le groupe de supporteurs Collectif Tony Marek. 

Les supporters lensois se mobilisent

Selon des chiffres de la LFP, l'affluence cumulée dans les stades de L2 s'établissait à 369.818 spectateurs avant la 7e journée, qui se termine lundi soir. Elle était de 473.872 à la même époque de la saison dernière, soit une baisse de près de 22%. A Lens, où les résultats de l'équipe sont décevants (13e avec 8 points), l'affluence, qui était de 21.774 en moyenne la saison dernière, est tombée à 14.897 en ce début de saison. La venue de Monaco devrait attirer davantage de monde mais les fans des Sang et Or attendent surtout une belle réplique de leurs favoris qui veulent croire à une remontée en Ligue 1.

Contraints d'avoir laissé partir quelques joueurs importants cet été, notamment Ben Saada (Arles-Avignon), Toudic (Reims), Cuvillier (Nancy), Koita (Montpellier) sans oublier le prometteur Kondogbia, qui a filé à Séville, et recruté ce qu'ils pouvaient dans un contexte économique difficile (en général et en particulier pour le Racing qui doit rénover son stade pour l'Euro 2016), les dirigeants lensois savent que la tâche sera rude. Une victoire sur Monaco viendrait donner du baume au cœur d'un club pas comme les autres.

Grégory Jouin @GregoryJouin