Rc Lens public
Le public du RC. Lens | Maxppp - P.Delecroix

Le repreneur de Lens dévoilé lundi

Publié le , modifié le

La fin du suspense est proche. Lundi, les Sang et or découvriront l'identité du futur repreneur du RC Lens (Ligue2). Etant donné qu'il ne reste qu'un seul projet en lice, celui de la société Solferino, proche de l'Atletico Madrid, la surprise sera bien évidemment limitée. Ce projet piloté par l'Espagnol Ignacio Aguillo, conseiller du board de l'Atletico Madrid, et le Français Gilles Fretigne, dirigeant du fonds d'investissement britannique Amber Capital UK, est celui privilégié par les dirigeants actuels du RC Lens et son président Gervais Martel car il lui permettrait de rester aux commandes du club.

C'est un dossier solide et une solvabilité totale qu'attend le tribunal de commerce de Paris qui rendra, lundi, sa décision. Et pour cause : outre le rachat du club nordiste, c'est un trou de 4,5 millions d'euros qui serait à combler immédiatement, pouvait-on lire en avril dans les colonnes de la Voix du Nord. Une somme que l’homme d’affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, sauveur du club en 2013 et détenteur de l'équipe à 99,9%, ne peux aujourd'hui assumer en raison de difficultés financières. 

Au vu du profil du dernier projet en lice, la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) pourrait bien  être satisfaite. A juste titre. Un rapprochement avec le prestigieux club espagnol de l'Atlético de Madrid, dont l'un des porteur du projet est conseiller au board, a effectivement de quoi rassurer. 

Solferino est une société luxembourgeoise immatriculée en début d'année et derrière laquelle se trouvent cinq actionnaires, parmi lesquels deux dirigeants du club espagnol l'Atlético de Madrid : Ignacio Aguillo, conseiller du "board" et directeur en charge du développement de l'entreprise, ainsi que Miguel Ángel Gil Marín, directeur général des Colchoneros.

"En acquérant le RC Lens, l'Atlético et ses dirigeants vont pouvoir poursuivre cette politique de développement à l'international qui s'appuie aussi sur la détection et la formation de jeunes talents dans le monde entier", expliquaient nos confrères de France 3 Nord-Pas-de-Calais il y a quelques jours. Ils existent toutefois des voix qui s'élèvent pour décrier ce projet. Un projet quoi pourrait "freiner les ambitions sportives du club". Mais, principe de réalité oblige : la priorité du club lensois est avant tout de remonter dans l'élite. Une ambition avec laquelle les Madrilènes ne peuvent être que d'accord. 

Isabelle Trancoën