Red Star-Paris FC
Les supporters du Red Star espèrent un réveil rapide de leur équipe. | MAXPPP

Le Red Star chute devant le Paris FC

Publié le , modifié le

Le Red Star a manqué la possibilité de remonter sur le podium en s'inclinant face à la lanterne rouge, le Paris FC (4-2) lundi à Beauvais, en clôture de la 32e journée de Ligue 2. C'est un vrai coup d'arrêt pour les Audoniens qui pouvaient s'affirmer comme des prétendants à l'accession dès cette journée..

Tous les pronostics prédisaient sans doute le contraire, mais le Paris FC a signé une victoire de prestige en remportant le derby francilien face au Red Star, ajoutant à cela le fait de faire chuter les verts et blancs du podium, puisque tout les autres clubs candidats à la montée l'ont emporté ce week-end. Conséquence, le club de Saint-Ouen laisse sa 3e place au Havre et tombe même à la 5e place, derrière Metz. Le Red Star se retrouve désormais à deux points du podium, mené par Dijon, le leader tenu en échec 0-0 par son dauphin Nancy. Le Paris FC peut, en revanche, sourire. Les hommes de Jean-Luc Vasseur étaient privés de victoire en championnat depuis le 14 août. Le club n'avait en effet plus gagné depuis 28 rencontres !.

Le Red Star trop fébrile

Tout avait bien commencé pour le Paris FC avec l'ouverture du score par Camara, bien lancé par Keita qui venait battre Balijon, le portier du Red Star (0-1, 6e). Les joueurs de Rui Almeida réagissaient bien par Ngakumol, buteur tout en puissance et du pointu à la 20e minute (1-1). Mais la joie des joueurs de Seine-Saint-Denis était de courte durée puisqu'à la 38e minute, Bahamboula était fauché dans la surface et transformait lui-même le penalty (1-2). Le club de la capitale avait même deux autres occasions d'alourdir l'addition par Camara (42e, 45e) avant la pause.

Au retour des vestiaires, le Red Star revenait avec de meilleures intentions et égalisait par Bouazza de la tête (63e, 2-2). Mais le Red Star était décidément bien fébrile puisqu'il encaissait un but dans la foulée sur une énorme erreur d'Amieux, qui poussait de la tête dans son propre but un coup franc parisien (2-3, 68e). Et le dernier mot revenait à Bahamboula qui s'offrait un doublé grâce à une frappe limpide des 35 m en pleine lucarne (2-4, 76e). Tandis que les Audoniens sortaient la tête basse, le Paris FC n'en revenait pas... Mais pour lui rien n'est changé car malgré cette victoire, il reste dernier à 8 points de Niort, le premier non relégable. 

Christian Grégoire