Hameur Bouazza (Red Star)
Hameur Bouazza (Red Star) | (C) ERIC BALEDENT / LEMOUSTICPRODUCTION / MAXPPP

Le Red Star au ralenti, le Paris FC à l'arrêt

Publié le , modifié le

Le Red Star a manqué l'occasion de se replacer au pied du podium de la Ligue 2 en concédant le match nul (1-1) à domicile contre l'avant-dernier, l'AC Ajaccio, mardi en clôture de la 15e journée. De son côté, Bourg-en-Bresse, large vainqueur du Paris FC (4-1), en a profité pour grimper au cinquième rang, à égalité de points (23) avec le Red Star (6e). Le club parisien, qui reste 18e (13 pts) et en position de relégable, a enchaîné un 12e match sans victoire en championnat.

Eliminé dès son entrée en lice en Coupe de France il y a dix jours par  Saint-Malo, club de CFA, le Red Star semble ne pas s'en être encore totalement  remis. Les Franciliens ont toutefois su égaliser à un quart d'heure du terme  après avoir été rapidement menés (20e) à Beauvais. Statu quo par ailleurs sur le podium puisque les équipes concernées avaient  joué dès vendredi et samedi. Nancy et Dijon, victorieux respectivement 3-0 à  Créteil et 4-1 contre Clermont, avaient ainsi dépossédé Metz, battu 1-0 sur sa  pelouse par Auxerre, de sa place de leader. Avec 27 points, les Messins  pointent à deux longueurs du duo de tête.

Les trois autres rencontres de la soirée opposaient des équipes de deuxième  moitié de tableau et se sont toutes soldées par un match nul. Lens (12e), sorti vendredi par Quevilly (CFA) en Coupe de France, est  revenu à hauteur des Chamois Niortais (16e) peu après la pause après avoir  encaissé un but dès la 9e minute (1-1). Nîmes, toujours lanterne rouge, a égalisé (2-2) dans les dernières minutes  à Valenciennes (15e). Les Nîmois avaient ouvert le score, avant de se retrouver  menés 2-1 à quinze minutes de la fin. Enfin, aucun but entre Sochaux et Laval (14e). Les Sochaliens restent 17e  (15 pts), avec seulement deux longueurs d'avance sur la zone rouge.

La 15e journée a été exceptionnellement étalée sur cinq jours, jusqu'à ce  mardi, pour permettre la reprogrammation vendredi et samedi de cinq matches du  7e tour de la Coupe de France concernant des clubs de L2, qui avaient été  reportés après les attentats du 13 novembre.

AFP