Jacques Rousselot
Jacques Rousselot, le président de l'AS Nancy Lorraine | AFP

Le président de Nancy, Jacques Rousselot, hospitalisé après un infarctus

Publié le , modifié le

Jacques Rousselot, président de l'ASNL, a été hospitalisé samedi à Nancy après un infarctus et devra observer une période de repos pendant "quelques semaines, voire quelques mois". A 67 ans, le dirigeant vit une année éprouvante: son club a été relégué en Ligue 2, il a dû se séparer de son entraîneur emblématique Pablo Correa fin août, son équipe a attendu 6 journées pour gagner son 1er match, et il a été battu à l'élection pour la présidence de la Fédération française de football face à Noël Le Graët.

Jacques Rousselot a été opéré et devrait "être sorti de l'hôpital en fin de semaine", indique-t-on dans l'entourage du club. "C'est probablement dû au stress des dernières semaines et des derniers mois". Il est vrai que le patron de l'AS Nancy Lorraine, depuis 1994, n'a pas été ménagé ces derniers mois.

Candidat à la remontée immédiate parmi l'élite après avoir été relégué en L2 à l'intersaison, l'ASNL a dû attendre la 6e journée de championnat pour enregistrer sa première victoire et pointe actuellement à la 12e place du classement. Victime de ces mauvais résultats, Pablo Correa, entraîneur historique du club a été limogé fin-août. Un "crève-coeur" pour Jacques Rousselot qui considérait Correa comme son fil spirituel. Ce fut "l'une des décisions le plus difficiles de ma carrière", avait-il dit alors. En mars, il a perdu le duel pour la présidence de la FFF face au président sortant Noël le Graët, jusqu'alors son ami. La saison avait été également marquée par la vente avortée du club à un groupe chinois pour une somme avoisinant les 20 millions d'euros.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze