L'entrée du tunnel menant aux vestiaires (MMArena, Le Mans)
. | Xavier Richard

Le Mans reprend les choses en main

Publié le , modifié le

Le Mans, vainqueur à Châteauroux (2-1) lors de la 22e journée, a pris provisoirement la tête de la L2 et met la pression sur Evian, qui devra s'imposer à Tours lundi soir pour retrouver son fauteuil de leader. Au classement, Le Mans est premier avec 38 points, devant Evian, 2e (36 points), et Sedan, 3e (34 points), qui est tombé de haut à Boulogne (1-0).

Le Mans peut d'ores et déjà se frotter les mains à l'idée de la prochaine journée avec la réception de la lanterne rouge, Grenoble, dans son MMArena flambant neuf où il avait étrillé Ajaccio samedi dernier (3-0). Ajaccio, d'ailleurs, s'est bien repris, vainqueur à domicile de Troyes (3-0), et se replace à la 4e position (à égalité de points avec Sedan), aux dépens du Havre, qui chute à la 5e place après sa défaite à Reims (2-1). Nantes a longtemps cru dans sa Beaujoire pour faire la bonne opération contre Laval avant que l'équipe de Mayenne n'égalise en seconde période (1-1). Les Canaris rient jaune: ils restent englués à la 9e, à 8 points du Mans, 6 points d'Evian, et 4 points de Sedan et Ajaccio.

Dans le bas du classement, la situation est complètement désespérée pour la lanterne rouge, Grenoble, qui reste bon dernier en dépit de sa victoire contre Nîmes (1-0). Devant les Isérois, Vannes (19e) et Metz (18e) s'affrontaient dans un duel de mal classés qui a tourné à l'avantage des Lorrains, vainqueurs 2 à 1. Reims, à 2 points du FC Metz, n'a pas une situation très enviable à la 17e place. Mais au moins, l'espace d'un après-midi, les Champenois ont pu oublier leurs soucis avec leur succès sur le HAC sous les yeux de deux des plus grands footballeurs français Kopa et Platini.

Le Stade de Reims attend maintenant dimanche soir le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France. Cette attente est partagée par les autres pensionnaires de L2 encore en course, Angers et Le Mans, qui pourront, au choix, s'affronter entre membres de l'antichambre de la première division ou hériter de clubs de l'élite --Lorient, Paris SG, Nice, Lille-- ou encore du petit poucet Chambéry (CFA2).

Gilles Gaillard