Les tribunes du MMArena (Le Mans)
Le MMArena (Le Mans) | Xavier Richard

Le Mans en sursis jusqu'à juin

Publié le , modifié le

Le Mans FC respire. Dans le collimateur de la DNCG à cause d'un déficit de 7 millions d'euro, le club sarthois a obtenu un délai jusqu'à la fin de la saison pour renflouer les caisses. Une décision qui tombe bien à l'heure où deux repreneurs semblent intéressés pour recapitaliser le pensionnaire de Ligue 2.

Une éclaircie dans le ciel manceau ? Après des semaines de grisailles, Le Mans FC a obtenu une bonne nouvelle, celle de disposer de quelques mois pour remettre les finances à flot. Clémente, la Direction nationale du contrôle de gestion a répondu favorablement aux dirigeants manceaux qui étaient auditionnés ce matin. "Un point de situation sur les finances du club a été exposé à cette  occasion. Le club a également présenté les projets de reprise et de  recapitalisation actuellement en discussions ainsi que la décision du conseil  municipal concernant la vente du Centre Administratif et Sportif de la  Pincenardière", avait expliqué Le Mans FC à l'issue de cette audition.

Audit en vue

Le conseil municipal du Mans a en effet voté le rachat de la Pincenardière  pour 2 M EUR, à condition que la pérennité du club soit assurée. Deux candidats se sont manifestés pour investir dans le club: Michel  Moulin, qui propose d'investir 2,5 M EUR, apportés par l'homme d'affaires Jean  Fabre, et Jérôme Ducros, prêt à recapitaliser Le Mans FC à hauteur de 1,5 M EUR. La prochaine étape devrait être un audit demandé par la mairie et Michel Moulin. C'est seulement à ce moment-là qu'on connaîtra l'étendue du déficit du club.