L2 Le Havre Hassane Alla
Le Havrais Hassane Alla | AFP - Franck Perry

Le Havre revient sur le podium

Publié le , modifié le

Le Havre a fait la très bonne affaire de la 27e journée de Ligue 2 en s'imposant vendredi devant Boulogne 2-0. En embuscade depuis quelques semaines, les Normands ont profité des contre-performances conjuguées d'Ajaccioà Nantes (2-0) et de Tours à Metz (1-0). Le leader Evian-Thonon n'a pu faire mieux qu'un nul avec Clermont 1-1. Le Mans aura l'occasion de reprendre seul les commandes lundi devant Nîmes.

Les Savoyards décidément passés maître de l'irrégularité ont en effet sauvé in extremis leur place de leader en égalisant dans les dernières minutes grâce à un but d'Oumar Pouye au bout des arrêts de jeu. Mais ils devront apprendre à se montrer beaucoup plus réalistes s'ils ne veulent pas se faire piéger dans les dernières journées. Autre équipe très particulière: Ajaccio. Revenus comme une boulet de canons jouer les premiers rôles, les Corses connaissant un coup d'arrêt chaque qu'ils ont la possibilité de faire une différence conséquente.

Ce fut encore cette fois le cas à Nantes. Après sept matches d'affilée sans victoire en championnat (3 nuls, 4 défaites) et le remplacement de Baptiste Gentili par Philippe Anziani au poste d'entraîneur, les Canaris se sont en effet donnés de l'air dans le bas du tableau grâce à une victoire acquise en deux minutes (buts aux 29 et 31e). Trois minutes plus tard, les deux équipes se retrouvaient à neuf contre neuf (quatre cartons rouges directs après une bagarre générale).

Les Corses (3e) sont donc désormais dépassés par des Havrais qui ont infligé une troisième défaite de suite à Boulogne, où l'effet Michel Estevan commence à s'essouffler. Les Normands creusent même l'écart avec Tours, Dijon et Sedan battus, concurrents pour la montée. Les Ardennais ont été défaits à Istres (5-3) dans un match complètement fou. Ils ont perdu leur attaquant Nicolas Fauvergue, blessé à la tête dans un  choc et qui a été évacué sur une civière après une heure d'interruption -les  nouvelles sont rassurantes-, puis ont été menés 2 à 0 avant de reprendre les devants en six minutes pour finalement s'incliner.

Les Tourangeaux ont subi la loi de Metz (1-0), qui poursuit sur sa lancée après être sorti de la zone rouge la semaine dernière, tandis que les Bourguignons ont chuté à Troyes (2-0), désormais quasi invincible dans son stade de l'Aube (quatre victoires de suite) et qui se replace dans la course à la montée.

Dans le bas du tableau, Metz a finalement fait la bonne affaire (quatre points d'avance sur le premier relégable) puisque Grenoble et Vannes se sont neutralisés (1-1), sur le même score que Reims et Châteauroux et que Laval et Angers.