Lens-Le Havre
. | .

Le Havre enfonce Lens

Publié le , modifié le

Le Havre a fait une très belle opération en s'imposant largement 4-0 contre Lens lundi au Stade Bollaert en clôture de la 5e journée de L2, alors que Lens a montré une extrême fragilité inquiétante pour la suite du championnat. Les Havrais se hissent à la 5e place du classement, tandis que les Lensois, qui n'ont toujours pas gagné le moindre match restent à peu enviable 16e place.

Pourtant, les joueurs de Kombouare avaient tout pour s'en sortir face à des Havrais qui devaient digérer le départ pour Nice dans la journée de leur attaquant vedette Mickaël Le Bihan. Ce qu'ils ont du su faire, a priori, en jouant très libérés. Sans être particulièrement percutants certes, mais comme les Lensois faisaient preuve d'une fébrilité incroyable en défense, l'équipe du Havre s'est enhardie et a profité à merveilles des occasions qui lui étaient données. Ghislain Gimbert a frappé à deux reprises aux 24e et 42e minutes, Duhamel ayant entre temps inscrit son but avec le soutien de son compère de l'attaque (27e). A la pause (3-0), la cause était déjà entendue.

A la reprise, les Lensois ont bien tenté d'être plus entreprenants et de mettre davantage d'impact, mais leurs liaisons étaient trop approximatives et leur attaques trop brouillonnes. Au contraire des Havrais qui tentaient de s'appliquer dans le jeu en mouvement. Et sur une belle action collective Mendes était à la conclusion pour tromper une nouvelle fois l'infortuné Joris Delle. La fin de match n'était qu'une formalité pour les Normands, alors qu'elle devenait de plus en plus pénible pour des Lensois en manque de réalisme, qui ne pouvaient que constater les dégâts.

Ce match aurait pu être un tournant pour eux, pour se relancer en championnat. Cette déroute risque de fragiliser encore davantage un club au bord de la crise. Dès la fin de la partie, dans le stade, d'ailleurs, les supporteurs Sang et Or ont manifesté leur mécontentement.

Christian Grégoire