ballon football pretexte but main gardien 052010
. | AFP

La rage de vaincre

Publié le , modifié le

Battu 4-1 au match aller, Ajaccio retrouve Sedan, vendredi, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 2. Une victoire permettrait aux Corses de prendre leur revanche sur les Sangliers mais aussi de s'emparer provisoirement les commandes du championnat avant le choc, lundi, entre Evian (1er) et Le Mans (3e).

Il y a des défaites plus difficiles que d'autres à digérer. Celle enregistrée par Ajaccio, en novembre dernier, à Sedan, fait sans doute partie de cette catégorie. A juste titre puisque les Corses avaient encaisser pas moins de 4 buts au stade Louis-Dugauguez ! Depuis, les troupes d'Olivier Pantaloni ont relevé la tête pour gravir les échelons jusqu'à la seconde place du classement général. Et leurs dernières prestations sont plutôt encourageantes. La dernière défaite des Corses remonte en effet au 11 mars (2-0 à Nantes). De leur côté, les Sedannais sont, eux aussi, sur une belle dynamique. Deux victoires consécutives (à Vannes et face à Laval) leur ont permis de se hisser jusqu'au pied du podium. A six journées de la fin, les espoirs sont donc particulièrement coriaces pour les deux formations. Rappelons toutefois que l'ACA s'était imposé 2-0 dans son antre la saison passée... et que sa dernière défaite à domicile remonte maintenant au mois d'octobre !

Toujours vendredi, la Ligue 2 sera animée par le derby des Pays de la Loire entre Nantes (16e) et Angers (9e). Une rencontre capitale pour les Canaris qui, à six journées de la fin, restent sous la menace d'une relégation, la zone rouge n'étant qu'à cinq points. La victoire est donc impérative pour une formation nantaise qui reste sur trois matches nuls (face à Châteauroux, Dijon et Nîmes) et qui n'a obtenu qu'un seul succès sur ses dix derniers matches. Auteur d'un match nul (1-1) à l'aller, le SCO est nettement plus fringant que le FCN malgré sa défaite, la semaine passée, contre Reims. Et les Angevins, avec 6 longueurs de retard sur le podium, savent parfaitement qu'un revers à la Beaujoire serait éliminatoire pour une montée parmi l'élite. Match tendu en perspective.

Dans les autres rencontres de la soirée, Dijon (5e) tentera de ramener trois points de son déplacement à Reims (12e). Dans le même temps, Boulogne (6e) se rendra également dans l'Est pour aller défier une équipe de Metz au bord de la zone de relégation (17e). Enfin, le FC Tour (11e) accueillera la lanterne rouge Grenoble.

Isabelle Trancoën