Les Nantais
La joie des Nantais Bessat et Djordjevic | MAXPPP - PQR - OUEST FRANCE

L2 - Nantes s'impose à Auxerre et prend les commandes

Publié le , modifié le

En s'imposant sur la pelouse de l'AJA, Nantes a pris provisoirement la tête de la Ligue 2. Deux réalisations d'Eudeline et Lee ont permis aux Canaries de s'imposer. Ils comptent désormais deux points d'avance au classement sur Caen.

Nantes a repris temporairement la tête de  L2 samedi après-midi sur la pelouse de l'AJA, en s'imposant 2-0 grâce à un but d'Eudeline en première période et un second de Lee dans les arrêts de jeu. La victoire nantaise est logique au terme d'un match bien géré face à une  équipe auxerroise trop tendre, concédant là sa quatrième défaite consécutive,  toutes compétitions confondues. Après cette deuxième défaite à domicile, l'AJA plonge de la 14e à la 16e  place, à une longueur du premier relégable. Nantes a ouvert la marque sur un mouvement amorcé par Deaux qui lançait  Djordjevic côté droit. Mais le buteur serbe de Nantes était contré par Sorin  bien sorti à sa rencontre. Le ballon rebondissait vers Eudeline qui marquait  dans le but vide (1-0). Les Canaris corsaient la note par Lee en fin de match  suite à un ballon mal relancé par Rivieyran (90+4).

Nantes prend les rênes

Ntep (4) et Hengbart (7) ont été les premiers artificiers auxerrois,  manquant le cadre de peu, alors que les Bourguignons dominaient les débats.  Ntep percutait fort sur son côté gauche, et était tout près d'obtenir un  penalty, mais l'arbitre ne sanctionnait la faute du défenseur nantais que d'un  carton jaune, oubliant celle d'un autre défenseur nantais sur Bourgeois dans  l'axe. Après la pause, Auxerre tentait de revenir, mais jouait de façon trop  monotone sans réelle inspiration. Même si Hengbart (49) puis Rivieyran (56) avaient une balle d'égalisation, tout comme Haller sur un centre de Ntep (70). Eudeline (12) et Madouni (20) de la tête manquaient eux-aussi le cadre pour  Nantes. Après l'ouverture du score nantais, Djpordjevic avait l'opportunité de  doubler la mise, mais il perdait une nouvelle fois son duel avec Sorin. Et  Jullien sauvait le camp auxerrois. Nantes, fort de son avantage gérait en deuxième mi-temps, contenant sans  soucis les vélléités locales pour mieux contrer. Sorin, le gardien auxerrois, sauvait par deux fois devant Djordjevic en fin de match, mais il ne pouvait  rien devant Lee dans les arrêts de jeu (2-0, 90+4).

AFP