nantes joie raspentino keita bessat 022012
nantes joie raspentino keita bessat 022012 | PHOTOPQR - OUEST FRANCE

L2: Nantes reste au contact

Publié le , modifié le

Dans une journée tronquée par le froid (7 matches reportés), Nantes a disposé de Châteauroux 3-0, samedi lors de la 23e journée de L2. La Berrichonne a évolué à 10 durant près d'une heure. Raspentino s'est offert à un doublé tandis que Djordjevic a alourdi le score. Au classement, les Canaris remontent à la 4e place, à cinq longueurs du podium. Dans l'autre rencontre du jour, Istres a battu Tours 1-0 grâce à un but de De Preville. Lundi, Monaco doit recevoir Bastia.

Les enseignements de la Ligue 2 ne seront pas faciles à tirer à l'issue de cette 23e journée. Six matches avaient été reportés à une date ultérieure en raison de la vague de froid rendant les terrains impraticables. Un septième est venu s'ajouter à la liste samedi midi. Prévu dans l'après-midi, la rencontre entre Amiens et Angers a finalement été annulé et reportée à son tour. Deux matches ont finalement pu être joués samedi. Le match de lundi entre Monaco et Bastia est pour le moment maintenu.

Entre les flocons, Nantes ne s'est pas laissé surprendre. Dans son antre de la Beaujoire, le FCNA a fait la loi face à Châteauroux pour s'offrir une belle remontée au classement. Les basses températures (0°C au coup d'envoi) n'avaient pas refroidi les ardeurs des supporters nantais qui étaient quelque 8 000 à garnir les gradins. Et ils ont été gâtés par leurs protégés. Dès la 14e minute, Florent Raspentino ouvrait la marque de la tête sur un excellent service de Pancrate (1-0). Les Castelroussins facilitaient ensuite la tâche des Canaris avec l'expulsion de Romain Grange pour une faute sur ce même Pancrate (32e). La Berrichonne finissait par craquer définitivement juste avant la pause face aux assauts incessants de leurs adversaires. Djordjevic doublait la marque (2-0, 45e) avant que Raspentino ne signe un doublé en seconde période (3-0, 69e). Nantes pouvait gérer sereinement sa fin de match et même se permettre de rater un penalty accordé à Djordjevic pour une main adverse en dehors de la surface. C'est le 10e succès de l'année pour les hommes de Landry Chauvin qui remontent à la 4e place, à cinq points de Bastia.

Dans l'autre rencontre disputée, Istres (9e) a disposé de Tours (12e) 1-0 sur un but de Nicolas de Preville.