Lens-Quevilly.
Les Lensois ont enfin été récompensés de leur volonté offensive | Maxppp - Séverine Courbe

L2: Lens vise la sortie de crise face à Clermont

Publié le , modifié le

Battu sept fois en 8 journées de championnat de Ligue 2, le RC Lens est avant dernier et traverse une crise sans précédent. Après la victoire (2-0) face à Quevilly-Rouen la semaine dernière, l'objectif est simple : enchaîner une deuxième victoire et définitivement lancer leur saison face à des Clermontois en pleine confiance à domicile.

Lens n’a jamais réalisé un début de saison aussi difficile. Avec 1 victoire et 7 défaites lors des huit premières journées de championnat, les Sang et Or veulent sortir de leur spirale négative. « Un tél début de saison, c’est du jamais vu depuis l’après-guerre », déclarait l'entraîneur Eric Sikora lors de la 6e journée contre Lorient. Lors de la 9e journée prévue face à Clermont ce soir, ses joueurs n'ont pas le choix : ils doivent gagner pour lancer leur saison et rassurer leurs supporters inquiets.

Si les tensions se sont apaisées après la victoire des Lensois face à Quevilly, il faut s'attendre à une nouvelle colère générale si, ce lundi soir, les coéquipiers de Nicolas Douchez ne parviennent pas à s’imposer contre Clermont au stade Gabriel Montpied. En 8 journées de championnat, le club de Gervais Martel réalise le pire début de saison de son histoire. Doté du plus gros budget de L2 (41 millions d'euros), les joueurs du Pas-de-Calais pointent à la 19e place avec 3 points au compteur. 

Un adversaire en pleine forme

Contre Clermont, ils disposent donc d’une bonne opportunité pour mettre fin au climat délétère qui règne au sein du club. Mais face à une équipe auvergnate solide et invaincue à domicile face à Lens depuis 2009, la tâche s’annonce compliquée. Malgré le départ de Corinne Diacre, devenue sélectionneur de l’équipe de France féminine, les joueurs du nouvel entraîneur Pascal Gatien poursuivent leur marche en avant. Ils sont 9e et restent sur deux victoires contre Bourg et Châteauroux et une défaite sur la pelouse du Gazélec-Ajaccio. Meilleure défense du championnat avec seulement 5 buts encaissés, les Clermontois tenteront de profiter de la situation pour prendre des points importants.

Jean Bellegarde, le facteur X

En ces temps difficiles au sein du club artésien, c’est étonnamment le plus jeune joueur de l’effectif qui sonne la révolte. Jean–Ricner Bellegarde, 19 ans, considéré comme le plus grand espoir du club lensois, est le meilleur joueur du club nordiste depuis le début de la saison. Premier buteur face à Quevilly-Rouen, il devrait de nouveau être aligné au milieu de terrain aux côtés de Souleymane Diarra.

Autre atout côté lensois, l'intégration réussie de la nouvelle recrue Moussa Maazou, buteur lui aussi lors du dernier match des Lensois à domicile. Sauf surprise, le coach devrait donc aligner la même équipe que lors du dernier match victorieux face à Quevilly-Rouen. Mais quelle que soit la composition d'équipe, les supporters lensois ne veulent qu’une chose ce soir : la victoire. Seuls les trois points permettront de redonner espoir à des supporters échaudés.