Lens-Istres
Le match entre Lensois et Istréens à Bollaert | MAXPPP - PQR - VOIX DU NORD - DELPHINE PINEAU

Istres et Nantes veulent en profiter

Publié le , modifié le

Respectivement 3e et 4e du classement, Istres et Nantes ont l'occasion de mettre provisoirement la pression sur le leader Monaco et son dauphin Angers qui ne jouent que lundi (contre Châteauroux) et samedi (à Dijon). Les Provençaux reçoivent Caen (6e) tandis que les Canaris se déplacent en Corse pour affronter le Gazélec Ajaccio. Lens (17e) veut éviter la crise en battant Niort. Sedan, lanterne rouge, se rend au Mans qui a redressé la tête après un été difficile.

Est-ce enfin la bonne année pour le FC.Nantes ? Après quatre saisons en Ligue 2, le 3e club le plus titré de France a réussi ce qu'il n'avait guère pu faire lors des années précédentes, bien entamer son début de championnat. Avec 4 victoires et 4 nuls pour une seule défaite, le club nantais joue le haut du tableau et peut espérer enfin accrocher un podium au printemps prochain et retrouver l'élite. Mais cela ne sera pas facile tant la L2 s'est densifiée et, de fait, les prétendants à la montée sont nombreux. Les Canaris restent sur un succès probant devant Lens (4-0) qui leur permet d'avoir la 2e meilleure attaque (15 buts en 9 matches) ex-aequo avec Angers, en même temps que la deuxième défense (6 buts concédés). Autant de bonnes dispositions, si elles perdurent, devraient logiquement permettre aux hommes de Michel Der Zakarian de tenir leur rôle. Un succès à Ajaccio vendredi leur permettrait d'asseoir leur position, d'autant que le SCO Angers (2e)  aura un match difficile à Dijon. Si les Bourguignons semblent marquer le pas après un début de saison tonitruant, nul doute qu'ils prendront cette confrontation avec sérieux.

L'étonnant outsider Istres, qui ne compte également qu'une seule défaite, aura l'occasion également d'enfoncer le clou face à une équipe de Caen, qui affichait de fortes ambitions pour retrouver au plus vite la L1 qu'elle venait tout juste de quitter mais, qui a du mal à tenir son rang. La dernière défaite à domicile contre Tours, alors lanterne rouge, a plombé un peu plus le Stade Malherbe qui sait que ce déplacement en terre provençale n'arrive pas forcément au bon moment.

Sedan doit rebondir maintenant...

En embuscade, Arles-Avignon peut encore gagner quelques places en cas de victoire sur Clermont, seulement 19e du classement, tout comme Auxerre qui se rend au Havre qui ne fait plus peur à personne. Autres équipes à rentrer dans le rang, Sedan, triste dernier de cette L2, après avoir échoué très près de la montée ces dernières années, doit absolument se refaire sous peine d'endurer des jours difficiles. Mais le déplacement au Mans ne s'annonce pas comme une partie de plaisir. Idem pour Lens, premier non relégable, qui n'en finit plus de plonger. La réception de Niort est peut-être une bonne occasion pour les Artésiens de reprendre des couleurs et de se réconcilier avec son public.           

Ces matches pour le podium ne seront qu'un avant-goût des temps forts de cette 10e journée puisque le vrai leader ne sera connu que lundi après le match de Monaco, qui accueille Châteauroux en clôture. Après un nul vraiment décevant contre le Gazélec Ajaccio la semaine dernière (2-2 avec une égalisation dans les dernières secondes), les joueurs de la Principauté doivent se reprendre. C'est en tout cas le message qu'a fait passer Claudio Ranieri qui espère que son équipe sera capable de se comporter vraiment en leader.