Guingamp Caen Yatabare
L'attaquant de Guingamp Yatabare auteur d'un quadruplé face à Lens | MaxPPP - Le Télégramme - Patrick Tellier

Feu d'artifice pour Guingamp

Publié le , modifié le

Guingamp a fait un grand pas vers la Ligue 1 en atomisant Lens (7-0) vendredi pour le compte de la 36e journée de L2. Les Guingampais reprennent provisoirement la 2e place à Nantes qui se déplacera lundi soir à Caen. Bien que tenu en échec à Auxerre (2-2) Angers peut encore mathématiquement y croire, tout comme Dijon qui s'est imposé à Istres (3-2). En revanche, c'est fini pour Sedan, qui après sa défaite face à Niort (2-0) ne peut plus échapper à la relégation.

Le RC Lens a-t-il déjà lâché sa saison ? Toujours est-il que les Sang et Or ntont pas existé à Guingamp. Yatabaré a inscrit un triplé en moins de 25  minutes, puis Mandanne y est allé de son doublé. Le meilleur marqueur de L2 a  ensuite marqué son quatrième but, sa 23e réalisation de la saison, avant que  Douniama n'achève les Lensois avec le septième but breton.  La victoire guingampaise pourrait être synonyme de montée, puisque les  Angevins n'ont pu ramener que le nul d'Auxerre (2-2), au bout du suspense,  puisque Socrier a égalisé dans le temps additionnel (90+3).    Derrière, Dijon s'est offert un infime espoir de montée en allant s'imposer  à Istres (3-2)..

Dans le bas du classement, Clermont (41 pts) s'est donné de l'air et s'est  pratiquement assuré du maintien après sa victoire contre Châteauroux (1-0),  tout comme Arles-Avignon (42 pts), après avoir ramené le nul de Tours (0-0)..Niort (38 pts) est sorti de la zone rouge, en  envoyant les Sedanais (30 pts) en National. Un seul petit but de Pallois juste  avant la mi-temps aura suffi à décourager les Sangliers, avant le coup de grâce  de Lafourcade en toute fin de match (89e).
De son côté, Le Mans s'est écroulé contre Le Havre (4-0) mais reste pour l'instant premier non relégable, puisque Laval s'est incliné contre le Gazélec Ajaccio (2-1),  pourtant déjà relégué. Le Mans, 37 points, dispose d'une petite longueur  d'avance sur les Tango (36 pts). Mais rien n'est encore joué.

Christian Grégoire