Tours Cetout Julien 04 2010
Le défenseur de Tours Julien Cetout | AFP - Fred Tanneau

Duel à distance entre Evian et Tours

Publié le , modifié le

Alors que le derby ligérien entre le leader Le Mans et Laval (15e) a été reporté en raison de la Coupe de France, Evian et Tours peuvent prétendre à la première place à l'issue, vendredi, de la 18e journée de Ligue 2. Le club haut-savoyard se déplacera à Troyes (10e) tandis que les Tourangeaux accueilleront Nîmes (13e). De son côté, FC Nantes (6e) tentera d'enchaîner un 8e succès à domicile face à Sedan (4e).

Alors qu'il ne reste plus que deux journées de championnat avant la trêve hivernale, le calendrier de Ligue 2 a été quelque peu modifié. L'affiche très attendue de cette 18e journée, le derby Laval-Le Mans, mais aussi la rencontre entre Metz et Istres ont été reportées à une date ultérieure, Laval et Metz jouant vendredi et samedi leurs matches reportés de la Coupe de France à Créteil et Sannois-Saint-Gratien. Du coup, en l'absence du leader, ses poursuivants vont jouer leur va-tout pour s'emparer de ce fauteuil tant convoité. Pour Evian, il faudra aller s'imposer sur la pelouse de Troyes. Une mission à la portée des troupes de Bernard Casoni qui restent invaincues en championnat depuis le 17 septembre. Pour le Tours FC, il s'agira, face à Nîmes, d'enrayer leur mauvaise série (un nul, deux défaites).

En Loire-Atlantique, Nantes, qui reste sur une défaite face à Istres (2-1), va à avoir à coeur de rectifier le tir avant la trêve hivernale. Mais avant de se rendre au Havre, les Canaris vont devoir passer l'obstacle sedannais. Un obstacle sur lequel l'an passé ils avaient buté (1-3). "Depuis un moment, on fait ce qu'il faut à domicile, a rappelé Baptiste Gentili. Il faut simplement continuer". Pour espérer se rapprocher du podium et enchaîner une huitième match sans défaite à domicile, les Nantais pourront compter sur le jeune Ronny Rodelin, meilleur buteur de la formation jaune et verte (3 buts). Mais la méfiance sera de mise face aux Ardennais qui n'ont plus perdu en championnat depuis le 5 novembre et qui se verraient bien passer les fêtes sur le podium dont ils ne sont séparés que d'un petit point.

Isabelle Trancoën