Dijon
. | Philippe Bruchot/PHOTOPQR/LE BIEN PUBLIC

Dijon bat Orléans et peut encore rêver de Ligue 1

Publié le , modifié le

Dijon peut encore jouer la montée en L1 après sa victoire sur le fil à Orléans (0-1) samedi, imitant ses quatre concurrents directs qui l'ont emporté la veille.

Avec ce succès arraché grâce à un but inscrit à cinq minutes du terme de Samuel Souprayen, les Bourguignons restent 5e avec 53 points, soit trois de retard sur le 3e Angers à cinq journées de la fin. Une victoire était capitale car les autres candidats à l'élite ont tous marqué trois points vendredi: le Gazélec d'Ajaccio, 2e avec 59 points et vainqueur 2-0 à Laval, Angers, vainqueur de l'AC Ajaccio 1-0, Brest (4e avec 53 points), qui a battu Valenciennes 1-0, et Nancy (6e avec 50 points), qui a retardé l'accession de Troyes (2-0).

Dijon, en tête du classement jusqu'à la 18e journée mais qui n'a gagné que 3 matches depuis, a longtemps été inoffensif contre Orléans, qui a dominé en  première période et aurait dû marquer sur l'une de ses nombreuses contre-attaques, notamment avec Benmeziane, dont la frappe a frôlé la lucarne de Reynet (27e). Mais Dijon a réagi après la pause avec un tir de Bela (60e) ou une double  tentative de Thiam et Diony (74e), avant que Souprayen ne délivre son équipe en reprenant une tête de Tavares qui venait de s'écraser sur la barre transversale (86e).

Ce dénouement cruel plonge Orléans, en pleine crise de résultats avec 7 défaites en 8 matches, dans la zone rouge après la victoire de Tours sur Niort  (1-0), une 18e place cependant biaisée avec la rétrogradation de Nîmes, sanctionné dans l'affaire des matches présumés truqués. En attendant l'appel des Gardois le 7 mai, le promu du Loiret est toujours menacé de retour en National (33 points), mais l'AC Ajaccio (34), Tours et Valenciennes (36) ne sont pas encore sauvés. Arles-Avignon (0-0 contre Clermont) et Châteauroux, malgré son succès sur Auxerre (2-1), ne sont pas encore officiellement relégués, mais ils ont trop de  points de retard pour croire encore au maintien.

AFP