Derrière Bastia, le suspense reste entier

Publié le , modifié le

Bastia, champion et assuré de monter, quatre clubs restent en lice pour accompagner les Corses en Ligue 1. Si Reims et Troyes sont les mieux placés, Clermont et Sedan restent à l'affût. En bas de classement, Amiens est officiellement rétrogradé en National et Boulogne y est presque. Trois équipes chercheront à éviter la dernière place dans l'ascenseur, propriété du Havre, trois points derrière Metz et Le Mans, à l'occasion de la 36ème journée de Ligue 2 ce vendredi.

Personne ne semble vouloir accompagner Bastia. Alors que les hommes de Frédéric Hantz ont terminé le travail mardi soir lors de la 35ème journée, les positions restent toujours aussi serrées derrière pour obtenir les deux derniers sésames pour la Ligue 1. Grâce à sa victoire sur Tours (3-0) Sedan est revenu à trois points du podium, qu'occupent toujours Reims et Troyes, alors que Clermont Foot reste intercalé à la quatrième place, à un point des Aubois.

Une confrontation décisive

Dans cette optique, la confrontation de ce vendredi entre Auvergnats et Sangliers au stade Gabriel-Montpied pourrait être décisive, surtout pour des Sedanais qui se déplacent deux fois lors des trois dernières journées quand ses concurrents, eux, reçoivent. Pour les Rémois, seconds avec quatre points d'avance sur Clermont Foot, la montée se profile, même si l'accueil de Monaco en match décalé lundi prochain peut s'avérer piégeux, tant les hommes de Marco Simone impressionnent en 2012. Enfin, les Troyens de Jean-Marc Furlan, freinés à Arles-Avignon (0-0) lors de la journée précédente devront se reprendre à domicile face à des Lensois fraîchement maintenus en Ligue 2.

Le Havre en fâcheuse posture

Si le suspense est un peu moins important concernant la descente, trois clubs devront ferrailler dur pour éviter le ticket empoisonné menant au National. Si le sort d'Amiens et de Boulogne est réglé, Le Havre, premier relégable avec trois points de retard sur un duo composé du Mans et de Metz peut encore y croire. Pour cela, il faudra vaincre Amiens à Jules-Deschaseaux, sachant que les Normands n'ont gagné qu'un match de championnat en 2012, et espérer un faux pas de ses concurrents. Les Manceaux accueilleront des Bastiais en vacances pendant que les Messins défieront Guingamp à Saint-Symphorien. La mission s'annonce donc bien compliquée pour le club de Jean-Pierre Louvel.

Jerome Carrere