Baptiste Reynet (Dijon)
Le gardien dijonnais Baptiste Reynet a été expulsé face à Tours. | MAXPPP / LE BIEN PUBLIC/ PHILIPPE BRUCHOT

Corrigé à domicile, Dijon manque l'occasion de prendre la tête de la L2

Publié le , modifié le

Vendredi soir, Dijon a raté l’occasion de prendre provisoirement les commandes du classement. Pour la reprise de la Ligue 2, les Bourguignons ont été corrigés à domicile par Tours (0-3), qui sort ainsi de la zone rouge. Une aubaine pour le leader troyen, qui peut prendre trois longueurs d’avance sur son dauphin en cas de succès devant Brest samedi (14h). Belle opération pour Angers, victorieux de Nancy (3-1). Le SCO revient à cinq unités du podium.

Les résultats de la 19e journée

Le classement de la Ligue 2

On approche de la mi-temps entre Dijon et Tours. Baptiste Reynet sort de sa surface. Le gardien bourguignon fauche Bryan Bergougnoux. Carton rouge. Dans la foulée, Youssef Adnane transforme le coup franc. Florent Perraud n’est pas encore chaud. Il s’inclinera deux nouvelles fois, face à doublé de Ketkeophomphone (57e, 90e+2). Voilà comment Dijon est totalement passé à côté de sa reprise vendredi soir, lors de la 19e journée de Ligue 2. Voilà comment le dauphin de Troyes rate l’occasion de prendre les rênes. L’ESTAC se frotte les mains : en cas de succès contre Brest samedi (14h00), l’équipe de Jean-Marc Furlan s’offrirait trois longueurs d’avance. En attendant, Tours n’est plus relégable : le TFC grimpe à la 17e place.

L’autre bonne opération de la soirée est pour Angers. En domptant Nancy (3-1), le SCO s’est replacé dans la course au podium : cinq points le séparent désormais du Top 3, synonyme de montée. A Niort, le Gazélec Ajaccio pensait avoir fait le plus dur en trouvant l’ouverture dès la 5e minute, par Boutaïb. Mais les Corses ont craqué dans les dernières minutes, à la 82e, sur une égalisation de Dona Ndoh. Le Gazélec rate l’opportunité de chiper provisoirement la 4e place à Sochaux.

Dans la seconde partie de tableau, Pour ses premiers pas sur le banc de Créteil, Thierry Froger a dû se contenter d’un nul face à Auxerre (2-2). Sébastien Puygrenier a arraché l’égalisation dans le temps additionnel. Nîmes l’a emporté sur la pelouse de l’AC Ajaccio, grâce un but de Nouri, servi par Maoulida. La lanterne rouge, Arles-Avignon, a ramené un nul d’Orléans (1-1). Mais les Provençaux restent bons derniers

Gil Baudu @gbaudu