ballon football pretexte but main gardien 052010
. | AFP

Clermont, un volcan éteint ?

Publié le , modifié le

En attendant le match de clôture entre Bastia et Lens, lundi, Clermont a l'occasion de se réveiller et combler un peu son écart avec le leader corse. Opposés lors de cette 27e journée de L2 à des Manceaux mal en point, les Auvergnats peuvent également en profiter pour tenir à distance Reims, qui aura une partie plus compliquée face à Tours. Toujours à l'affût grâce à sa précieuse victoire sur Le Havre (1-0), Nantes se déplace à Istres.

Après trois nuls et deux défaites, Clermont Foot ne peut décemment pas enregistrer un nouveau faux pas, surtout face à une équipe du Mans qui affiche un triste bilan de 10 défaites, sept matches nuls et sept victoires. Désormais distancés de six longueurs par Bastia, les Clermontois risquent surtout de voir Reims, Troyes, voire, Nantes, repasser devant. Si le club souhaite toujours retrouver l'élite, les trois points de la victoire sont inévitables, mais l'adversaire risque bien de poser problème. Fort de sa victoire sur Istres lors de la dernière journée, Le Mans entend bien se battre pour sa survie.

Clermont qui a déjà profité à plusieurs reprises des contre-performances de ses poursuivants, ne peut plus miser éternellement sur de tels coups du sort. Cette fois, Reims entend bien franchir un cap, et devenir le nouveau dauphin. Opposés à Istres, les hommes de Hubert Fournier sont encore un peu plus sous la menace de dégringoler du podium. Cette troisième marche du podium peut revenir à deux autres formations à l'issue de cette 27e journée. Mais que ce soit Troyes opposé à Châteauroux, ou Nantes qui joue à Istres, tout est encore possible. D'autant plus que le classement est tellement resserré que jusqu'à Châteauroux (9e à sept points de Reims), voire Guingamp (12e à 10 points), les billets pour l'élite sont encore accessible pour plus de la moitié des équipes engagées dans ce championnat.

Romain Bonte