Dijonnais et Clermontois se quittent dos à dos
Dijonnais et Clermontois se quittent dos à dos | MaxPPP - Philippe Bruchot

Clermont tient tête à Dijon

Publié le , modifié le

Dijon n'a pu faire mieux qu'un match nul (1-1) face à Clermont lundi soir en match de clôture de la 8e journée de Ligue 2. Les Dijonnais, qui auraient pu l'emporter avec un peu plus de conviction, laissent passer l'occasion de reprendre seuls la tête du championnat. Pour les Clermontois, en extrême danger en fin de tableau, ce point leur permet d'abandonner la lanterne rouge et de sortir un peu la tête de l'eau.

Dijon rate l'occasion

Sur le papier, les Dijonnais, toujours invaincus, étaient largement favoris face à une équipe de Clermont, en proie au chaos, et totalement dans le doute. Les Bourguignons ont d'ailleurs logiquement pris le match par le bon bout en se portant immédiatement à l'assaut des buts auvergnats.

Pourtant, contre le cours du jeu, alors que les Dijonnais dominaient, ils concédaient un but sur coup de pied arrêté. Un coup franc de Bayod était repoussé par le gardien dijonnais Reynet, mais Périnelle avait suivi, et reprenait victorieusement ouvrant le score pour Clermont. Dans la minute qui suivait, les Dijonnais réagissaient. Avec encore une fois l'excellent Brice Jovial détournant un ballon pour Tavares qui fusillait le gardien Clermontois Fabre. A 1-1, le match prenait davantage de rythme mais devenait plus équilibré.

La deuxième mi-temps était assez pauvres en occasion. Par Armand, dont le tir était détourné par Reynet, et par Capelle côté Clermontois. Dijon s'offrait une belle initiative par Bamba dont la frappe puissant était repoussée par Fabre. Les Dijonnais avaient toutes les possibilités de faire le break, mais se sont montrés trop attentistes, notamment dans l'entre-jeu où ils n'ont pas su accélérer. Ils ont surtout trop laissé le ballon à des Clermontois qui en ont profité pour prendre leurs chances. Ils se montraient les plus entreprenants en fin de match pour tenter de forcer le destin. Mais ce duel plus équilibré qu'attendu s'achevait sur un nul logique au vu de physionomie de la partie.   

Régis Brouard (entraîneur de Clermont). "Dans le contexte actuel, ce point fait beaucoup de bien. Je pense que c'est notre match référence. J'ai beaucoup apprécié l'état d'esprit de mon équipe, l'intensité qu'elle a mise. Nous aurions pu gagner à Dijon, car nous avons eu beaucoup d'occasions, mais on manque encore d'efficacité devant le but. Mais c'est de mieux en mieux, les joueurs sont tous concernés. Maintenant, nous aurons vraiment lancé notre saison si nous gagnons notre match face à Laval vendredi".

Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Dijon): "On ne mérite pas mieux que ce point. Nous allons donc nous en contenter. On sortait d'un match très solide défensivement à Monaco (1-1), mais contre Clermont, nous avons perdu trop de ballons. Mon équipe a clairement manqué de caractère. J'ai bien aimé notre début de match, beaucoup moins la suite. J'ai senti beaucoup de fébrilité. Mais au moins, Dijon reste invaincu. Il faut positiver..."

Christian Grégoire