ballon football pretexte but main gardien 052010
. | AFP

Clermont prend les devants

Publié le , modifié le

Les pensionnaires du podium n'ont pas fait d'étincelles lors de la 13e journée de Ligue 2 et Reims, battu à Metz (1-0), a ainsi dû céder son fauteuil de leader à Clermont, pourtant tenu en échec par Troyes 1-1, Bastia est 3e après son succès 3-0 sur Arles-Avignon. Monaco, battu par Châteauroux (2-1), continue de plonger. Le Mans a dominé Boulogne 1-0 pour se sortir de la zone rouge, Sedan a facilement pris le dessus (3-1) sur Amiens, qui s'enfonce au classement.

Clermont, qui enchaîne un quatrième match sans défaite, ne doit sa position qu'à une meilleure différence de buts (+7 contre +6). Les Auvergnats, à domicile, n'ont pas vraiment survolé la rencontre, malgré l'ouverture du score précoce d'Alessandrini (10e). Les hommes de Michel der Zakarian ont ensuite été repris par des Troyens opportunistes, ne parvenant pas à réagir en dépit de l'exclusion pour une main en dehors de sa surface du gardien de l'Estac. Reims, après des débuts tonitruants, confirme pour sa part ses difficultés actuelles, avec cette troisième rencontre sans victoire. Metz, qui restait sur cinq défaites de rang, en profite pour prendre un peu d'air sur la zone de relégation (15e). Le Havre, qui a partagé les points à Istres (1-1), descend de la troisième marche au profit de Bastia, large vainqueur d'Arles-Avignon (3-0). Les deux équipes, départagées aussi au goal-average, sont à deux longueurs du duo de tête.

Les Corses étaient contraints de recevoir leurs adversaires à Créteil, sur décision de la Ligue de football professionnel (LFP) qui a suspendu le stade de Furiani après les graves incidents à la fin de Bastia-Lens le 15 octobre. Cela ne les a pas déstabilisés, Genet (20e) ouvrant la marque avant que Khazri (36e, 79e) n'inscrive un doublé. Guingamp (5e) a profité du piétinement en haut de tableau pour se rapprocher, grâce à un but d'Atik contre Angers (1-0). En milieu de tableau, Tours et Laval se sont séparés sur un 0-0, malgré un match vivant marqué par de nombreuses occasions. Le calvaire continue pour Monaco, défait 2-1 par Châteauroux et plus que jamais lanterne rouge. Les hommes de Marco Simone ont connu un gros trou d'air pour encaisser deux buts coup sur coup (14e, 17e) avant de revenir, en vain, en fin de partie (83e). 

Le Mans et Boulogne, qui ont également connu l'élite ces dernières années et n'ont déjà plus d'espoir d'y retourner dans quelques mois en raison de leur classement, avaient rendez-vous dans la Sarthe. Et ce sont les Manceaux, grâce à un but dans les arrêts de jeu (1-0), qui  s'en sortent le mieux. Ils sont désormais seizièmes, à trois places derrière les Nordistes. Dans la soirée, Sedan a logiquement et facilement pris le dessus (3-1) sur Amiens, qui s'enfonce dans le bas du classement (19e).

Lundi, Nantes (11e) accueillera Lens (17e) pour un choc entre anciennes gloires déchues.

AFP