Les Clermontois satisfaits
Les Clermontois satisfaits. |

Clermont bat Metz et reste dans la course pour la montée

Publié le , modifié le

Clermont a signé une victoire précieuse contre Metz (2-1) lundi en clôture de la 29e journée de Ligue 2, au terme d'une rencontre très enlevée et très équilibrée. Mais ce sont les Clermontois qui se sont montrés les plus réalistes. Cette victoire leur permet d'être désormais à deux points du podium, alors que Metz perd du terrain dans la course pour la montée.

La victoire des Clermontois dans ce match au sommet de cette journée, entre deux prétendants à l'accession, n'est pas imméritée... Mais elle n'a pas été facile à construite tant les Messins se sont aussi montrés entreprenants. Ce sont eux d'ailleurs qui ont ouvert les débats dès la 12e minute, grâce à une superbe frappe de 25 m de Candeias qui ne laissait aucune chance au gardien clermontois Jeannin. Ce but contre le cours du jeu ne refroidissait pourtant pas les ardeurs auvergnates. Les Clermontois qui avaient pris le parti de faire le jeu, ne doutaient pas longtemps et  reprenaient leur marche en avant. Ils en étaient récompensés peu après. Sur un superbe centre de Boulaya venu de la gauche, Hunou plaçait une belle tête croisée qui ramenaient les deux équipes à égalité (1-1, 15e). La fin de la première période était quasi clermontoise, même si Metz manquait une grosse occasion par Bekamenga.

Après la pause, les Clermontois se montraient plus attentistes, laissant les Messins prendre l'inititiative. Ceux-ci ne s'en privaient pas et portaient même le danger sur le but de Jeannin. Notamment trois grosses occasions en dix minutes. D'abord par Ngbakoto dont le tir frôlait le montant gauche du portier clermontois. Puis par Santos dont la frappe lourde était repoussée par Jeannin et enfin par Krivets dont la tête plongeante ratait le cadre. Les Clermontois faisaient le dos rond mais, paradoxalement, après avoir bien encaissé ce temps faible, les hommes de Corinne Diacre allaient faire basculer le match sur un contre, conclu par une frappe de Dhiediou repoussé par Didillon, le gardien messin, mais Hunou, encore lui était le plus prompt pour reprendre le ballon et le loger dans les filets. Ce doublé de Hunou permettait au Clermontois de prendre l'avantage à sept minutes de la fin de la rencontre. Les Messins cueillis au moment où ils poussaient le plus, ne parvenaient pas à revenir.  

A l'approche du sprint final pour s'adjuger un des trois tickets pour la Ligue 1, Clermont (5e, 47 points) réussit non seulement à écarter un concurrent direct, mais s'affirme avec Le Havre (4e, 48 pts) comme une des menaces les plus sérieuses pour le Red Star (3e).

Christian Grégoire