Khalid Sekkat
Khalid Sekkat | AFP / FRANCOIS NASCIMBENI

Chocs des extrêmes

Publié le , modifié le

La 12e journée de Ligue 2 donnera lieu à deux chocs opposant des équipes du haut de tableau, à des formations restées en queue de peloton. Et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour Le Mans, déjà mal en point, que d'affronter Reims, leader. Il en va de même pour Amiens, également dans la zone rouge (18e) qui aura toutefois l'avantage d'accueillir Bastia, troisième. Clermont recevra Istres samedi, alors que Nantes jouera à Boulogne dans le match du lundi.

Après 11 matches, pas moins de 14 points séparent déjà Reims et Le Mans. Et ce déplacement du MUC risque d'être compliqué car le leader vient d'être accroché par Tours lors de la dernière journée (1-1). Les Sarthois doivent donc s'attendre à une réaction des Rouges et Blancs. La méfiance sera donc de mise pour Le Mans qui espère ne pas enregistrer une septième défaite cette saison après celle de samedi dernier face à Clermont (0-2). Le coach Arnaud Cormier s'était dit "très déçu" de ce résultat. "N'iront à Reims que des joueurs prêts à se bagarrer", avait-il lancé, dans des propos rapporté par Ouest France.

Monaco en chute libre

L'heure de la révolte a-t-elle sonné également du côté d'Amiens, empêtré dans la zone rouge. La plus mauvaise attaque du championnat (seulement six buts) est également la deuxième meilleure défense (8 buts encaissés), c'est dire si les espoirs sont grands pour Amiens. Les Picards restent surtout invaincus depuis cinq rencontres (4 nuls et une victoire) et peuvent espérer s'extirper du bas de tableau face à une équipe de Bastia qui n'a peut-être pas encore digéré les événements face à Lens (2-2).

A égalité de points avec le club corse, Le Havre tentera encore de se faire une place sur le podium à l'occasion de la réception de Châteauroux. Dauphin de Reims, Clermont affrontera samedi la plus mauvaise défense de Ligue 2, à savoir le FC Istres. Dans l'autre match décalé, cette fois à lundi, Nantes entend bien poursuivre sa remontée, et visera donc les trois points de la victoire face à Boulogne, à la traîne au classement. Plus qu'à la traîne, c'est une équipe de Monaco déboussolée qui va accueillir Tours. Lanterne rouge avec une seule victoire, l'ASM qui vient de subir encore une véritable correction à Guingamp (4-0) pourra-t-elle encore s'en sortir ?

Romain Bonte