Evian-Thonon-Gaillard
Les joueurs d'Evian proches du sacre | etgfc

Champagne pour Evian ?

Publié le , modifié le

Après avoir pratiquement toujours été sur le podium depuis le début de la saison, Evian-Thonon pourrait valider son accession son accession dans l'élite vendredi à Reims lors de la 37e et avant-dernière journée de L2. Tout comme Dijon qui reçoit Boulogne peut-être pour un exploit au terme d'une deuxième partie de championnat menée tambour battant. Le 3e billet se jouera entre Le Mans, Ajaccio voire Sedan.

Ce sera peut-être la bonne pour Evian-Thonon. Premier avec 61 points, à égalité avec Dijon mais avec une meilleure différence de buts, et disposant de trois points d'avance sur le 4e , la formation savoyarde n'a jamais été aussi proche de la consécration. Le titre de champion de ligue 2 importe guère. Les hommes de Casoni ont en ligne de mire la Ligue 1. L'occasion est belle pour eux de sceller leur saison exceptionnelle -n'oublions pas qu'ils étaient en National l'année précédente- par un succès en Champagne. Face des Rémois qui ont assuré leur maintien, les joueurs d'Evian-Thonon ont donc toutes les cartes en main. Mais ils devront se souvenir que, même si le Stade de Reims ne va sans doute pas fermer le jeu, ils ont connu parfois des difficultés au moment de faire le break à plusieurs reprises dans la saison. Cette-fois pourtant, ils espèrent bien être au rendez-vous.

Une indécise course à la montée

Dijon aussi pourrait fêter sa montée ce vendredi. A priori, à domicile, les coéquipiers de l'insatiable Ribas (leader du classement des buteurs avec 22 réalisations) ne devraient pas manquer le coche. Mais attention, les Troyens ne viendront pas sur les bords du canal de Bourgogne en victimes expiatoires, d'autant qu'ils ne sont pas totalement à l'abri d'une mauvaise surprise. Un point leur suffirait pour se sauver. Il ne faut pas s'attendre à une équipe jouant l'offensive à tout va mais plutôt à des Aubois dormants.
Dijon peut tout de même croire, car même un petit point, avec un concours de circonstances favorables, pourrait lui assurer la montée.

Tout dépendra évidemment de ce que feront les poursuivants. Le Mans qui a fait la belle opération de la journée précédente en dominant Laval, se déplace à Vannes, toujours en position de relégable, mais qui a connu un regain d'espoir en allant s'imposer la semaine dernière au Havre. Les Bretons doivent absolument confirmer pour croire encore au maintien même si l'adversaire proposé se défendra avec sans doute plus de conviction que les Normands, dans une rencontre à très fort enjeu pour les deux formations.           

Ajaccio qui a laissé passer sa chance en craquant à Angers lors de la dernière journée, se voit offrir un nouveau joker face à Istres (13e) qui n'a plus rien à perdre ni à gagner. Aux Corses de savoir en profiter pour ne pas avoir de regrets.D'autant que les Sangliers reviennent au grand galop. Tant que la montée restera mathématiquement possible Sedan va la
jouer jusqu'au bout en guettant le moindre faux-pas de ses concurrents directs. Pour les Ardennais il faut aussi aller gagner à Châteauroux qui a sauvé in extremis en peau en L2.

Metz-Nîmes, malheur au vaincu

En fin de tableau justeme nt, les Vannetais peuvent donc s'en sortir mais ils n'ont plus le droit à l'erreur et compter en même temps sur deux contre-performances de Metz. Les Lorrains n'en finissent pas de se faire des frayeurs depuis quelques moins et à force de jouer avec le feu, ils pourraient bien finir par le payer. Cette 37e journée les oppose  à Nîmes, une autre équipe qui a besoin de tout gagner pour espérer se sauver. Un point pourrait peut-être satisfaire les Messins mais ils ne peuvent pas calculer à si court terme. De part et d'autre la victoire est impérative.  Autant dire que ce sera un véritable match au couteau très lourd de conséquence pour le vaincu.