Evian - Coupe de France
Cedric Barbosa célèbre son but | AFP - PHILIPPE DESMAZES

C'est l'embouteillage en tête

Publié le , modifié le

A neuf journées de la fin du championnat, huit clubs se disputent encore l'accession pour l'élite. Tous se tiennent en trois points. Si Evian/Thonon, opposé à Sedan, tient provisoirement les rênes et que Tours (qui jouera lundi face à Ajaccio) ferme ce peloton en tête de la L2, tout peut encore s'inverser en une journée. En bas de tableau, Nantes se déplace à Châteauroux dans un match crucial pour le maintien.

Voir aussi : Nantes, un monument en péril

Huit clubs en trois points. Rarement l'antichambre de la Ligue 1 aura connu pareille densité. En 29 journées, aucun club n'est parvenu à se montrer indiscutable en haut du championnat. Tours, Le Mans, Sedan, Evian TG, tous se sont assis dans le fauteuil du patron sans parvenir à en assumer la pression. Mais tout pourrait changer ce vendredi, avec quelques oppositions décisives.

Le leader Evian TG se déplace à Sedan dans l'espoir de consolider sa place en tête du championnat. Dans les Ardennes, le club promu aura fort à faire face à un club habitué à l'élite. La semaine dernière, les Savoyards avaient réalisé une belle opération en s'imposant sur leur pelouse devant Nîmes (1-0) et en prenant le commandement du championnat. Une courte victoire qui avait sonné comme un pied de nez à ceux qui voyait en la réussite d'Evian en début de saison qu'un parcours éphémère. La montée est aujourd'hui l'objectif affiché.

Le Mans doit se méfier d'Istres

Troisième du championnat, Le Mans est actuellement dans le creux de la vague. Les joueurs de la Sarthe, qui tenaient l'occasion unique de s'envoler en tête de championnat se sont perdus en cours de route. Ils n'ont plus gagné depuis six journées. En déplacement à Istres, le rendez-vous n'aura rien d'une sinécure pour les hommes d'Arnaud Cormier. A seulement cinq points de la tête, Istres vient d'enregistrer une belle remontée en tête du championnat en passant de la 12e à la 9e place grâce à un succès sur le terrain du Havre, (1-2), alors dauphin du championnat.

En bas de tableau, Nantes (15e) se déplace sur la pelouse de Châteauroux (14e) pour le match de tous les dangers. Les Canaris, qui croyaient encore à la montée il y a trois semaines, savent désormais qu'ils devront tout faire pour assurer leur maintien.

Tours, qui recevra Ajaccio lundi, tiendra la possibilité de prolonger sa série de quatre victoires consécutives à domicile. Attention pour les joueurs d'Indre et Loire, défaits sévèrement sur la pelouse de Reims la semaine dernière (4-1). Les Corses, eux, devront se ressaisir après leur nul (1-1) contre Châteauroux.