Jean-Louis Campora, nouveau vice-président de l'AS Monaco
Jean-Louis Campora, alors président de l'AS Monaco en 2002 | FRANZ CHAVAROCHE/ MAXPPP

Campora revient aux affaires à Monaco

Publié le , modifié le

Président de l'AS Monaco jusqu'en 2003, Jean-Louis Campora, 74 ans, réintègre la direction du club de la principauté en tant que vice-président et homme fort de l'excéutif derrière Rybolovlev.

Alors que Monaco traverse une passe difficile sur le terrain, en témoignent l'unique victoire décrochée lors des 5 dernières sorties des hommes de Claudio Ranieri, les coulisses du club monégasque sont en plein ébulition. Le départ du directeur général exécutif Tor-Kristian Karlsen actée pour fin février, le président russe de l'ASM a décidé de rappeler une ancienne gloire en la personne de Jean-Louis Campora pour remplacer le Norvégien. Evincé en 2003 alors que Monaco présentait un passif de plus de 50 millions  d'euros et qu'il souhaitait faire entrer un investisseur russe (le sponsor d'alors, Fedoritchev) dans le capital du club, Campora revient aux affaires dix  ans plus tard par la grande porte. "Dans ses nouvelles fonctions, M. Campora sera en charge des relations  extérieures du club, notamment avec les principales instances dirigeantes du  football et avec les autres clubs", précise le communiqué. Dmitry Rybolovlev évoque un homme à "l'expérience sans pareil". 

Campora souligne de son côté que c'est "un privilège de revenir dans ce club que j'aime et de prendre part à la transformation passionnante qui est en train de se produire". Il présente pour Rybolovlev l'avantage de connaître parfaitement les arcanes de la Principauté et possède une vraie stature dans le football français, puisqu'il a été vice-président de la Ligue nationale durant de nombreuses années. Durant sa présidence, Monaco a empoché cinq titres de champion de France, 3 Coupe de France et une Coupe de la Ligue. "Il apporte à la fonction de vice-président la sensibilité unique d'un fin connaisseur des traditions et de l'histoire de ce grand club, ce qui sera d'une valeur inestimable dans la poursuite de notre mission actuelle : bâtir un avenir glorieux " a conclu le président russe de l'ASM. 

Jerome Carrere