Caen-Duhamel
L'attaquant de Caen Mathieu Duhamel célèbre le but qu'il vient de marquer dans le match de la montée face à Nîmes. | AFP

Caen obtient son billet pour la L1

Publié le , modifié le

Caen a assuré sa montée en L1 en faisant match nul avec Nîmes (1-1) mardi en match en retard de la 28e journée. Les Caennais sont 2e avec 63 points, avec trois longueurs d'avance sur le 4e Nancy, mais avec une bien meilleure différence de buts (+12 par rapport à Nancy), qui leur assure leur accession. Pour Nîmes, ce point pris en Normandie lui permettra peut-être d'assurer son maintien.

Les puristes pourront toujours prétendre, et ils auront raison, que le Stade Malherbe n'est pas encore arithmétiquement assuré d'être promu, il faudrait des circonstances particulièrement improbables pour qu'il voie fondre son capital de 12 buts par à Nancy lors du dernier match du championnat où il se rendra à Dijon alors que les Lorrains joueront à Auxerre. Les miracles n'ayant que peu cours en football Caen peut donc se considérer comme  virtuellement dans l'élite. Et le stade d'Ornano ne s'y est pas trompé puisqu'il a fêté la montée de son équipe au terme de ce résultat décisif contre Nîmes même si, au fond, ce ne fut qu'un match nul. Mais un nul de bonne facture, avec beaucoup d'envie de part et d'autre. Un nul qui finalement satisfait les deux protagonistes.   

Pourtant, si du côté de Nîmes,  le dernier quart d'heure s'est passé à jouer à la passe à dix, pour essayer de garder le résultat, côté caennais, on aurait aimé sans doute fêter autrement, c'est-à-dire par une victoire, la montée annoncée. Mais à l'arrivée, seul  le résultat compte. Comme un symbole, c'est Mathieu Duhamel, le buteur maison, meilleur marqueur du championnat mais en panne depuis deux  journées, qui a montré la voie dès la 20e minute (1-0). Opportuniste, l'attaquant du Stade Malherbe, suite à une déviation de la tête de Kodjia, a inscrit son 23e but de la saison dans un trou de souris, soulevant la liesse dans les travées du stade caennais.

Mais les Nîmois, bien timides jusque-là et très inférieurs techniquement, profitaient d'une perte de balle de Nicolas Seube au milieu de terrain. Ogounbiyi débordait sur la gauche et servait Benmeziane, bien positionné dans la surface, qui trompait Perquis (1-1, 35). Un but qui vaut de l'or pour les Nîmois, 15e, qui comptent trois points de  plus que Châteauroux, premier relégable, avec, eux aussi, une différence de  buts favorable (-5 contre -13).

Christian Grégoire