Football Ligue 2 Brest Luciano Casta da silva
Le Brestois Luciano Casta da Silva | MaxPPP - Nicolas Creach

Brest remporte le duel au sommet de la L2

Publié le , modifié le

Brest a pris seul la première place de la Ligue 2 en allant s'imposer (2-0) à Lens, chez son rival direct, samedi pour le compte de la 31e journée. Grâce à ce succès, les Brestois prennent l'avantage dans la course à la montée. Derrière, la situation reste très serrée, puisque quatre points seulement séparent désormais les Lensois du 7e Amiens.

Tout était réuni pour faire une belle fête côté lensois : un stade à guichets-fermés avec près de 38.000 spectateurs, une après-midi ensoleillée, et surtout l'occasion de prendre de l'avance face à un concurrent direct pour la montée en Ligue 1. Mais c'est le Stade Brestois, aux avants-postes depuis déjà de nombreuses journées, qui a montré qu'il n'était pas là par hasard.
Pour les Lensois, c'est une série de quatre victoires consécutives qui s'arrête nette, alors que Strasbourg (5e, 49 pts) peut revenir sur ses talons en cas de succès lundi contre Sochaux, 

Le scénario du match peut se résumer à deux erreurs individuelles: l'une du portier brestois Johan Hartock, sans conséquence malgré une frayeur inutile, et l'autre du défenseur lensois Karim Hafez, sanctionnée d'un but dans la foulée. Dès l'entame de match, l'attaquant lensois Cristian Lopez aurait pu profiter d'une grosse bourde de Hartock mais son tacle a vu le ballon être repoussé par la barre avant de revenir miraculeusement dans les bras du portier brestois (8e). Les Sang et Or, même privés de leur régulateur du milieu de terrain John Bostock, ont globalement monopolisé le ballon face au 4-4-2 breton, se créant quelques situations intéressantes Mais une faute plus maladroite qu'intentionnelle de Hafez va exposer les Lensois à un coup-franc dangereux et idéalement placé à l'entrée de la surface. Le N.10 brestois Christian Battocchio ne se fait pas prier pour loger le ballon dans le petit filet de Douchez, pris à contre-pied (34e). 

L'Egyptien a failli se rattraper moins de dix minutes plus tard en reprenant directement un ballon repoussé par la défense brestoise mais sa frappe puissante est passée légèrement au-dessus (43e).A contrario, son coéquipier Benjamin Bourigeaud est passé tout près d'une passe décisive contre son camp en appuyant mal sa remise pour son gardien, juste avant la mi-temps. Bien à l'affût, Neal Maupay n'a pas su toutefois en profiter en manquant son duel (45e). 

En seconde période, malgré la grosse pression du peuple sang et or, les Lensois n'ont pas réussi ensuite à se créer des occasions nettes pour égaliser. Pis, après des échauffourés près du banc brestois, les coéquipiers de Douchez ont encaissé logiquement un 2e but, inscrit par Joseph Monrose (90e), étaignant le volcan de Bollaert.